CAR exige une « clarification » avant le scrutin de 2020

61
CAR exige une « clarification » avant le scrutin de 2020

Dans le contexte sociopolitique actuel, aucune élection présidentielle n’est possible. C’est le rappel du Comité d’action pour le renouveau (CAR) qui soutient qu’il est nécessaire de faire les réformes avant d’aller à un quelconque rendez-vous électoral l’année prochaine.

L’élection présidentielle est programmée pour se tenir dans le premier trimestre de 2020, disent les sources concordantes. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’y prépare. Le parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR) est en précampagne depuis quelques mois.

L’opposition dans son ensemble se prépare, mais fait semblant de ne pas lui accorder d’important… En revanche, un certain nombre d’opposants soutiennent qu’il faut faire les réformes d’abord avant toute participation à ce scrutin crucial. Officiellement, le Comité d’Action pour le renouveau s’inscrit dans cette logique. Une précision importante : les caristes ne sont pas les seuls dans cette posture.

En effet, selon Me Yaovi Agboyibo, le président du CAR, un certain nombre de conditions doivent être remplies pour éviter que la prochaine présidentielle ne débouche sur une nouvelle crise, rapporte un média de la place. Elles concernent les réformes de la Commission nationale électorale indépendante, la Cour constitutionnelle, la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC)…

« Cette clarification devra servir à faire réformer la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et ses démembrements et les autres institutions ayant pour mission de concourir à l’organisation des élections libres, transparentes et équitables au Togo », insiste l’avocat. L’ex-Premier ministre dénonce la caporalisation des institutions intervenant dans l’organisation d’élection dans le pays au profit du parti cinquantenaire.

M. Agboyibo estime en outre qu’il est inacceptable que le pouvoir en place résume l’opposition aux partis parlementaires. Selon lui, en réalité, une vraie opposition est celle « qui n’est pas au gouvernement ni ne soutient l’action gouvernementale ».

Ceci étant, une grande partie de l’opinion ne sera pas surprise de voir le CAR désigner son candidat pour prendre part à l’élection présidentielle dans le contexte actuel.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.