CAN 2022 : Samuel Eto’o plombé en interne au Cameroun ?

Alors que le Cameroun pays organisateur de la Can Total 2021 affronte ce dimanche 9 janvier 2022, la sélection Burkinabè en match d’ouverture de la 33ème édition de la coupe d’Afrique des nations, le programme officiel du lancement de la compétition ne mentionne nulle part le nom du tout nouveau président de la fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o Fils.

Lire aussi : Scandale-CAN 2021 : voici pourquoi Samuel Eto’o a été banni du stade

Dans le programme officiel de l’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Total Énergies 2021 qu’organise le pays de Roger Milla, le nom de Samuel Eto’o Fils, le nouveau président de la Fecafoot (il a été élu le 11 décembre 2021, ndlr) ne figure nulle part. La plainte sur cet « oubli » a été portée jusqu’aux plateaux de télévision ce dimanche 9 janvier 2022, jour de l’ouverture officielle de cette compétition au stade Paul Biya d’Olembe, une banlieue du sud-ouest de Yaoundé.

Colère de Lucien Mettomo, Roger Milla et Serge Branco

Lucien Mettomo, Roger Milla et Serge Branco, anciens footballeurs internationaux camerounais, ont stigmatisé cet acte dont l’auteur, selon eux, est le ministre des Sports et de l’Education physique, Narcisse Mouelle Kombi.


« Cela dénote du mépris que ce ministre a pour les footballeurs camerounais », a lâché, furieux, Roger Milla, conseiller technique du chef de l’État sur les questions de football et ambassadeur itinérant auprès du chef de l’État.

Lire aussi : « Les vraies vendeuses de Piment à la CAN »

« Nous n’allons pas accepter que le ministre continue de mettre notre collègue de côté comme il le fait depuis sa victoire sur Seydou Mbombo Njoya. L’ère de la gestion du football camerounais par les footballeurs est arrivée et nous n’allons pas nous laisser marcher sur les pieds de la sorte. », a insisté Roger Milla.

En sa qualité de président de la Fecafoot, Samuel Eto’o Fils est le vice-président du comité d’organisation de cette CAN (Cocan). Et c’est à ce titre qu’il fait partie des personnalités invitées à la cérémonie d’ouverture.

Bénévolat

Au cours de l’émission dominicale Club d’Élites de la chaîne de télévision Vision 4, les footballeurs panélistes ont également exprimé leur courroux face à une autre marginalisation.

« Nous avons été surpris d’apprendre que les membres de la commission des internationaux camerounais devaient faire du bénévolat au cours de cette compétition » , a lancé le médaillé d’or de Sydney 2000, Serge Branco. Il révèle qu’un document en circulation du ministre des Sports et de l’Education physique corrobore son assertion.

Lire aussi : CAN 2022 : « Si ça se passe mal, des têtes vont tomber… »

En sa qualité de président de ladite commission, Roger Milla réitère qu’il n’a jamais rien reçu de qui que ce soit pour faire fonctionner l’entité.

« D’ailleurs, je renvoie tous ceux qui m’interpellent à ce sujet vers le ministre qui n’a presque jamais daigné nous recevoir pour qu’on échange à propos », a précisé l’ex goaleador camerounais.

Source : Camerounlink



Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.