Campagne électorale : Le MMLK appelle les préfets à la retenue

Dans certaines localités, les représentants du pouvoir central font des pieds et des mains pour empêcher le bon déroulement des activités de campagne des partis de l’opposition. C’était le cas à Gando la semaine dernière avec l’Alliance nationale pour le changement (ANC) qui a été contrainte d’abandonner son meeting, parce qu’un autre candidat, Faure Gnassingbé était dans la localité. Une situation qui indigne le Mouvement Martin Luther King (MMLK).

MMLK / APPEL AUX PRÉFETS, AUX MAIRES ET AUX CHEFS TRADITIONNELS À RESPECTER LE PROGRAMME DE CAMPAGNE DE TOUS LES CANDIDATS EN LICE POUR L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

La campagne pour l’élection présidentielle du 22 février prochain au Togo, vient de démarrer. Après 72 heures d’opération de charme des candidats, une fausse note serait glissée maladroitement dans cette campagne. Pour cause, à Gando selon les responsables de l’ANC de la localité, la rencontre prévue à 9 h aurait été interdite par le préfet au motif que le candidat d’UNIR serait dans les environs.

Le meeting de l’ANC serait annulé à cause du zèle de ce préfet alors que le programme de campagne dudit parti serait présenté aux autorités locales. Il serait fatale et attentatoire à l’équité de ce scrutin si, pendant la campagne officielle, les –

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.