Campagne électorale: à UNIR, coups bas et petits coups foireux !

Dans  cinq jours  exactement,  une partie des Togolais  iront aux urnes pour accomplir leur devoir civique qu’est le vote.  Il s’agira  pour les  citoyennes  et citoyens d’exprimer leur choix en votant pour le candidat dont le projet de société parait le meilleur.

 Les  sept candidats  en lice  sont sur le  terrain  pour  parler et  expliquer aux  populations,  ce  qu’ils  envisagent faire  chacun  si  le  peuple,  dans  sa majorité, portait son vote sur lui. C’est une période où des candidats font des promesses aux populations mais qu’ils ne tiennent jamais la plupart du temps.

Les périodes électorales ont souvent été sources de violences surtout dans notre

pays et nous espérons que cette élection du  22  février  prochain,  n’aura  pas  le même  cortège  que  celles  des  années précédentes. Cependant,  il  faut  déplorer  les conditions dans lesquelles ces élections sont  organisées. 

Déjà,  la  campagne enregistre des frustrés dans le camp de l’opposition  notamment  l’ANC  qui estime  qu’on  l’empêche  de  faire librement  sa  campagne  car  ses meetings  ne  sont  pas  autorisés  dans certaines  localités. A  Sotouboua  par exemple, une localité qu’on dit conquise au  régime,  l’endroit  public  de prédilection où tous les candidats sont sensé s  se  relayer  pour  parler  aux populations est bloqué par UNIR qui y a stationné un camion avec des baffles permanemment en musique.  

Aussi, des messages  provocateurs  des  candidats et  des  attaques  dans  leurs  propos  ne sont pas de nature à créer une certaine sérénité et un climat de confiance entre les  partis  politiques  et  au  sein  des populations. La  FOSEP doit œuvrer à empêcher  ceux  qui  voudraient   semer désordre à travers leurs comportements et  leurs  agissements  susceptibles  de créer des tensions dans le pays.

Les  togolais  doivent  œuvrer  à mettre  fin  aux    affrontements  entre Togolais car cela ne fera que le jeu de la dictature. Cela a le mérite de montrer à la face du monde, la maturité politique du togolais mais aussi de diagnostiquer le vrai mal du pays.

Quoi qu’il en soit, la voie vers les élections est tracée. Les plus optimistes estiment qu’à travers ces  élections, le peuple  Togolais  peut  goûter  à l’alternance.

Le RDV No 346

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.