C14 : Jean-Pierre Fabre et l’ANC regrettent d’avoir trop vite répondu à l’appel au secours de Tikpi Atchadam

290
C14 : Jean-Pierre Fabre et l'ANC regrettent d'avoir trop vite répondu à l’appel au secours de Tikpi Atchadam

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition est désormais dans une « grande » tourmente et peine à solder le passif des derniers « échecs ».

De quatorze (14) partis au départ, le regroupement se retrouve aujourd’hui avec neuf (9) membres. Cinq ayant fait défection parmi lesquels le CAR de l’ancien Premier ministre Me Yawovi Agboyigbo, le PNP de Salifou Tikpi Atchadam et Le Togo Autrement de Fulbert Sassouvi Atisso.

Reçut mercredi 13 mars 2019 sur radio Nana FM, Eric Dupuy, conseiller du Président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), a tenu à dénoncer le comportement de « méfiance » qu’affichent certains anciens partis-membres de la C14 ce qui, selon lui a conduit la C14 à l’échec.

« Certains partis de la C14 pour des raisons inconnues ont commencé à douter de la stratégie et d’ailleurs, ses partis sont en retrait par rapport à la C14 aujourd’hui et cela a affaibli les populations. Quand on décide un jour de sortir massivement pour protester, un parti dit que ce jour ne lui convient pas ou ce n’est pas le bon moment (…) Et toujours dans l’idée de la recherche de consensus, on arrive à aller vers une décision commune qui n’est pas toujours dans l’intérêt de la coalition et les conséquences, c’est l’affaiblissement de nos appels à la mobilisation », a dénoncé Eric Dupuy en prenant pour responsables, le Parti National Panafricain (PNP), le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et le parti, Le Togo Autrement.

« C’est pour remédier à des dysfonctionnements au sein de la coalition qu’on a organisé le conclave. On souhaitait la réorganisation même de la C14. Parce qu’il y a eu des décisions qui ont été prises entérinées et le lendemain, un parti qui intervient auprès de la conférence des présidents, pour changer d’avis. Les populations qui étaient mobilisées pour que ces manifestations réussissent, se sont petit à petit affaiblies. Il y a des fuites, des critiques, on appelle à une manifestation, un parti membre de la coalition appelle ses militants à ne pas y pendre part. Ce sont des choses qui ne se font pas si on cherche à travailler dans l’unicité », a lancé le conseiller de l’ex-chef de file de l’opposition Jean Pierre Fabre à l’endroit du PNP.

Le parti de M. Jean Pierre Fabre dit d’ailleurs regretter d’avoir vite répondu à l’appel à la rescousse lancé par le leader du PNP, Tikpi Atchadam au lendemain du 17 août 2017.

« On a peut-être été trop vite en besogne en intégrant tout le monde. On aurait dû avant de mettre les fondations de la C14, poser les règles que tout le monde doit respecter », a fait savoir M. Dupuy qui ne se décourage pour autant pas, et estime que la « lutte doit continuer même si la C14 se retrouve seulement à neuf ».

« Suite à la rédaction du relevé de conclusions, nous avons invité tous les partis qui ont suspendu leurs activités avec la C14 à venir écouter le fruit de nos réflexions, seul le CAR est venu et ce parti a refusé de soutenir le relevé de conclusions. Donc, c’est clair. (…) Aujourd’hui il est urgent que le reste de la C14 se mobilise déjà au sein d’elle-même et qu’à partir de la semaine prochaine, on puisse à nouveau atteindre le niveau qu’on avait connu par le passé », a-t-il indiqué.

Raphaël A.

Source : www.icilome.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here