Burkina-Faso: des individus armés incendient les engins d’une entreprise togolaise

Publicités

Le jeudi 16 septembre à l’aube, des engins du Consortium des entreprises tropicales (CENTRO) ont été incendiés par des individus armés non identifiés au Burkina Faso, sur l’axe Tougan-Di-Lanfiera à Sourou.

Lire aussi:Au Port Autonome de Lomé, ça chauffe avec les transporteurs burkinabè

Qu’est-ce qui peut expliquer que le matériel de cette entreprise togolaise fasse l’objet d’attaque et d’incendie de la part d’individus armés ? Pour l’heure des raisons de cette attaque ne sont pas connues.

Publicités

Cependant, il faut noter que la zone dans laquelle se situent les travaux serait en grande partie sous contrôle de terroristes depuis un moment. On ne sait pas non plus si les engins incendiés étaient couverts par une police d’assurance.

Publicités

Dans l’espace UEMOA où la libre circulation des biens, des personnes et des compétences est consacrée, il est tout de même dommageable que le matériel d’une entreprise d’un des pays de l’espace fasse l’objet d’attaques dans un autre pays.

Pour mieux nous renseigner sur les contours de l’incendie, nous avons joint la direction de CENTRO. Selon l’agent qui nous a répondu, le sinistre se serait produit entre minuit et une heure du matin. Malheureusement, il ne dispose pas encore de Procès-verbal de la gendarmerie pour déterminer réellement les causes et les auteurs de ces attaques.

Lire aussi:Route Lomé-Kpalimé : voici pourquoi EBOMAF a eu le marché

Le Consortium des entreprises tropicales (CENTRO SA) est une entreprise togolaise, spécialisée dans le secteur des bâtiments et travaux publics. «CENTRO S.A est né de la volonté de jeunes diplômés résolus et engagés venus de divers horizons du Togo et désireux de travailler en synergie afin non seulement de s’auto employer mais aussi surtout d’apporter leur pierre à la construction et au développement du pays ».


C’est cette entreprise qui a réalisé l’immeuble de la LONATO sur le boulevard circulaire et le collecteur situé derrière la pharmacie Djidjolé, est dirigée par Kpatcha Bassayi, le « monsieur BTP » du régime de Faure Gnassingbé

Godson K.

Source : Liberté / libertetogo.info

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.