Burkina Faso : Blaise Compaoré et ses ‘héritiers’

62


Chassé du pouvoir en 2014, par une révolution populaire, Blaise Compaoré, qui vit en exil en Côte d’Ivoire, n’arrive pas à concilier ses héritiers sous le parti Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-formation politique au pouvoir).

Kadré Désiré Ouédraogo, ex-Premier ministre de Blaise Compaoré, qui a récemment quitté le navire de son mentor à cause des dissensions, a lancé, le 7 septembre dernier, le parti Agir ensemble pour le Burkina à Ouagadougou en vue de la présidentielle de 2020.

Au même moment, son rival Eddie Komboïgo, actuel président du CDP, était reçu à Abidjan par Blaise Compaoré avec une délégation de la section ivoirienne du parti, qui organisait le lendemain un grand meeting à Port-Bouët.

Devant des milliers de militants, Komboïgo y a rendu un hommage vibrant à l’ancien président, qui, lui, n’avait pas fait le déplacement en raison de son devoir de réserve.

Le 14 juin, des partisans de Kadré Désiré Ouédraogo qui avaient saisi la justice étaient parvenus à faire annuler le congrès extraordinaire du CDP, qui devait se réunir deux jours plus tard. Il doit se tenir à Ouagadougou le 22 septembre. À son ordre du jour : la refonte des statuts du parti, indique JeuneAfrique dans sa parution de ce dimanche.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here