Brouille au sein de la C14: Brigitte Adjamagbo fait (enfin) des révélations

577

Les détracteurs se moquent et attendent la « mauvaise bonne nouvelle ». Les populations affichent une certaine indifférence. Des langues au sein du regroupement se délient et évoquent un certain malaise. La Coalition des 14 partis de l’opposition, selon certains qui veulent voir sa fin, est en train de prendre l’eau. Mais vu de l’intérieur, cette coalition ne ressemble en rien ce que décrivent des esprits malins qui veulent la précipiter dans l’abîme. En tout cas, c’est ce qu’affiche sa Coordinatrice, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson qui a bien voulu se confier à notre Rédaction.

Lire aussi:Togo: la C14 est morte!

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, la Coalition des 14 dégage une odeur de sérénité. Tout ce qui se raconte ici et là par ses détracteurs, à en croire la Coordinatrice, n’est que le fruit de l’imagination de certains esprits malins. « L’accalmie que vous observez est due au fait que nous sommes en pleine réflexion et planification. Si les conservateurs qui ne veulent pas que ce pays change, pensent qu’il ne se passe plus rien, et que le changement attendu par les Togolais n’aura plus lieu, et bien ils se trompent », a-t-elle indiqué.

Pour la Secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), rien ne pourra arrêter la marche du peuple togolais vers l’alternance. Et la Coalition des 14 est en train de se préparer pour relancer cette marche. C’est dans ce cadre que le regroupement tient son conclave la semaine prochaine pour redéfinir les bases d’une lutte qui aboutira à l’alternance en 2020.

Lire aussi:Elections locales: vive tension au sein de la C14!

« Nous sommes conscients que nous arrivons à un tournant décisif. Il faut qu’au sortir de cette réunion, nous puissions avoir des orientations claires et pouvoir agir rapidement », a confié Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson.

Selon elle, ce sont les sujets que les Togolais attendent de la Coalition qui seront discutés au cours de cette rencontre. « Les Togolais veulent savoir comment nous poursuivons la lutte, la question des réformes, comment nous l’abordons désormais, quelle sera notre ligne politique ? Les Togolais veulent savoir notre position par rapport aux échéances électorales qui nous conduiront vers l’alternance, les stratégies à mettre en œuvre… », a-t-elle ajouté.

Pour ceux qui pensent que la sortie du Comité d’action pour le renouveau (CAR) la semaine dernière est synonyme d’un grand malaise au sein de la coalition, Mme Adjamagbo leur demande de « circuler », puisque la C14 va bien. « Il y a des difficultés que nous sommes en train de résoudre à l’interne. Les discussions ont commencé avec le CAR. Je suis confiante que cette marche, nous l’a mènerons à terme. Si je vois toutes ces forces occultes et de forces malintentionnées qu’il y a contre la C14, je me dis que les gens n’ont rien compris. Nous sommes sereins », a-t-elle souligné.

Lire aussi:Alternance: les leçons que la C14 peut tirer du cas Tshisékédi

Et de lancer aux détracteurs de la C14 : « Ceux qui veulent détruire la C14, à supposer qu’ils y arrivent, mais ils n’y arriveront pas, je suis convaincue que ça n’arrêtera pas la marche. Les Togolais sauront trouver les ressources qu’il faut pour opérer l’alternance au plus tard en 2020. Vraiment, il n’y a rien à voir, circulez ! Nous sommes en train de nous organiser ».

I.K

Source : www.togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here