Brigitte Adjamagbo Johnson : « Nous voulons exercer le droit de manifester de manière pleine et entière »

135


Les manifestations pacifiques et populaires prévues cette semaine par la Coalition des 14 n’auront plus lieu. « La Coalition des 14 partis d’opposition informe la population qu’elle a déposé à titre conservatoire une lettre d’information auprès du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales en vue d’appeler à manifester les 9, 12 et 13 mai 2018. Toutefois, la Coalition a décidé de surseoir à l’appel des populations togolaises à manifester lesdits jours », lit-on dans un communiqué rendu public mardi.

Cette décision de sursoir aux manifestations programmées cette semaine n’est pas prise au hasard. « Le maintien de ces manifestations ne permettrait pas un déroulement empreint de sérénité, de sécurité pour les manifestants et d’atteinte des objectifs visés », a indiqué le communiqué.

Intervenant ce matin sur la radio Victoire FM, Brigitte Adjamagbo Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14, a mis les choses au clair. Pour elle, la suspension des marches prévues pour de cette semaine ne signifie nullement que la Coalition arrête définitivement ses manifestations. Au contraire, elle mise toujours sur la pression de la rue pour en finir avec le régime cinquantenaire des Gnassingbé.

« Notre position est très claire. Nous voulons exercer le droit de manifester de manière pleine et entière, c’est-à-dire choisir quand et comment nous voulons manifester, sans qu’on ne puisse nous imposer quoi que ce soit », a-t-elle ajouté.

Selon la Secrétaire Générale de la CPDA, la Coalition des 14 est toujours disponible à poursuivre le dialogue.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here