Bras de fer avec Faure: ce que risque Agbéyomé

Suite à la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 22 février 2020 par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), dimanche dernier, l’ancien Premier ministre du Togo et challenger du président togolais, est arrivé en deuxième position, loin derrière ce dernier. Il obtient 18,37% des suffrages exprimés. Mais le candidat soutenu par monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro n’est pas d’accord et veut en découdre.

 Dès le soir du vote, le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), a été le premier à revendiquer la victoire au premier tour, avec un score tournant autour de 60% des suffrages exprimés. Lors d’un point de presse organisé tard dans la nuit du samedi 22 février 2020, l’ancien Premier ministre était convaincu de diriger le Togo dans les jours à venir.

 Mais quelle ne fut sa  désillusion, quant au moment où il essayait  par tous les moyens d’imposer sa victoire à toute l’opinion nationale et internationale, la Ceni annonce dans la nuit de dimanche à lundi, la victoire du président sortant Faure Gnassingbé.

Et malgré le fait que la population togolaise a massivement voté pour le champion d’Unir et que les missions d’observations électorales attestent toutes de la crédibilité du scrutin, Agbéyomé Messan Kodjo ne compte pas obtempérer. Il appelle les Togolais à défendre sa victoire.

Pour l’instant, son appel est resté sans suite. Nos compatriotes semblent avoir fait leur choix et ne vont plus se laisser embarquer dans des aventures sans lendemain. D’ailleurs Faure Gnassingbé annonce la fin des  élections anxiogènes dans notre pays. En effet, il est temps d’arrêter avec ces errements pour permettre au Togo de s’occuper de son développement.

Mais comme certains de nos compatriotes sont imprévisibles, il ne faut pas s’étonner que demain des gens sortent dans la rue pour réclamer une prétendue victoire. Monseigneur Kpodzro qui devrait se mettre au-dessus de la mêlée contribue plutôt à entretenir les tensions.

Mais lui et son protégé ont sans doute entendu les missions d’observation qui les convient à choisir les voies légales s’ils disposent des preuves de leur prétendue victoire.

Togo Matin No 737

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.