Booster le secteur privé avec l’AGOA, l’autre défi

135

Dede Ahoefa Ekoue: Présidente du comité d’organisation du forum AGOA 2017

Seulement 1,23% des exportations du Togo vers les USA bénéficient des avantages de la loi sur la croissance (AGOA). Alors que le Togo sera co-organisateur du prochain forum de l’AGOA du 08 au 10 Aout à Lomé, le gouvernement tient à rectifier le tir.

La capacité négligeable du pays en matière de transformation des produits locaux, la barrière linguistique, et surtout l’absence d’une politique d’accompagnement des acteurs désireux de profiter de l’AGOA sont entre autres justificatifs des faibles exportations dans le cadre de l’AGOA selon l’analyse des experts.

Puisque c’est une opportunité inestimable destinée notamment à booster le secteur privé et drainer des emplois, le gouvernement lance une politique appliquée à l’accroissement des exportations sur l’AGO. Cette stratégie permettra d’« identifier des secteurs ou filières clés pour maximiser les actions tout en tenant compte de la demande du marché américain », comme le recommande M. Lotfi Kourdali Directeur adjoint de programme au bureau du Trade Hub.

En 2016, les exportations des produits locaux togolais vers le pays de l’oncle Sam sont estimées à 10 855 000 dollars US, dont 134.000 dollars sous AGOA.

A. Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here