Blaise Essolisam Poyodi parle de l’affaire des incendies des marchés et des réseaux sociaux

983
Blaise Essolisam Poyodi parle de l’affaire des incendies des marchés et des réseaux sociaux

Le Procureur de la République près le tribunal de Lomé, Blaise Essolisam Poyodi, en invité spécial, prend encore la parole pour la deuxième fois dans les colonnes du mensuel d’informations de la Cour d’appel de Lomé, dénommé « Reflets du palais », n°43 de juillet 2017.

A l’occasion de ce qu’on peut appeler rares occasions de prise de parole, ce magistrat placé à la tête du ministère public près le tribunal de grande instance de Lomé, se prononce sur plusieurs questions importantes, notamment celles concernant les publications sur les réseaux sociaux et l’affaire des incendies criminels des grands marchés de Lomé et de Kara.

Sur le premier point, M. Poyodi reconnaît que les réseaux sociaux sont des outils de communication de notre temps. Cependant, a-t-il relevé, il y a des infractions et des déviances remarquées dans les publications au Togo.

« Des infractions se commettent par ces canaux, allant des atteintes aux biens (des escroqueries), aux atteintes à l’intimité ou à la vie privée des personnes en passant par le trouble à l’ordre public. Face à ces déviances, nous tenons à rappeler que certains comportements qui tombent sous le coup de la loi pénale, sont répréhensibles », indique-t-il.

Il a profité de l’opportunité pour appeler les uns et les autres à se garder de tout relayer via les réseaux sociaux. « Faisons une utilisation saine et responsable de ces moyens de communication », propose-t-il.

Sur la question de l’affaire des incendies des grands marchés de Kara et de Lomé partis en fumée en janvier 2013, l’invité spécial du mensuel d’informations relève qu’ évoquer aujourd’hui la question de l’affaire des incendies de ces grands marchés au Parquet d’instance de Lomé, n’est plus d’actualité.

Et pour cause, souligne-t-il, « depuis le mois de mai 2016, ce dossier qui est une procédure criminelle, a été transmis au Parquet général près la Cour d’appel de Lomé, suite à l’ordonnance de clôture du juge d’instruction, pour la suite de la procédure ».

Il faut rappeler que cette intervention du Procureur de la République près le tribunal de Lomé sur ce dossier par le canal de ce journal, est la seconde après celle d’octobre 2013. Dans les colonnes du même journal, le Procureur de la République près le tribunal de Lomé avait annoncé que « l’information est en phase d’être clôturée ».

Dans cette affaire, plusieurs personnes restent encore en détention et d’autres sont inculpées.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here