Bénin : la vidéo du viol d’un bébé suscite colère et indignation

Il y a quelques jours, Grâce, une fille de 7 ans a été assassinée par des individus mal intentionnés pour un rituel humain à Cotonou (Bénin). Alors que les meurtriers de cet acte horrible croupissent à la prison civile, c’est un autre crime qui secoue la toile depuis le jeudi 05 mars 2020.

Un bébé de 3 ans se fait pénétrer par son propre beau-père (le mari de sa mère). Dans la vidéo choquante et insupportable qui circule sur les réseaux sociaux, l’utérus de l’enfant est hors du corps. L’enfant serait décédée des suites de ce répugnant acte.

Pour Maryam Lamazone, il ne s’agit pas d’un viol. « On parle de viol lorsqu’on est en présence de rapport sexuel non consentant. Ici il s’agit d’un assassinat et l’arme du crime est le p3nis de la bête sauvage qui se trouve être le mari de la mère de la pauvre petite à peine venue au monde », a t-elle expliqué.

Choc et indignations sur les réseaux sociaux

Comme elle, plusieurs internautes ont exprimé leur indignation. Selon Henri Morgan, la responsabilité semble partagée. « Mais, nous sommes tous coupables, chaque fois que nous avons cautionné ou caressé un mensonge, nous avons semé un monde immonde », a-t-il écrit sur sa page Facebook. A l’en croire, la meilleure manière de se révolter, c’est de s’imposer le devoir de vivre dans la VÉRITÉ. « Très souvent, on ne s’intéresse pas à la cause des causes. On ne voit que les conséquences. La cause des causes, c’est ce que chacun de nous sème au quotidien », fait-il remarquer.

« Insoutenable. Ses pleurs m’ont traversé le corps », réagit Thierry Sossou qui dit n’avoir pu retenir ses larmes. « Et dire que le s*laud va s’en tirer avec une peine privative. Non non non….il doit pas continuer à vivre. C’est trop facile. Quel est cet instinct qui peut conduire à une telle barbarie? », s’interroge-t-il.

Avec Béninweb

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.