Bawara: ‘Satchivi est un activiste qui écume les revendications sociales’ Featured

238

Le ministre togolais de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative se prononce de nouveau sur les revendications corporatistes. Intervenant mardi sur une radio locale, Gilbert Bawara a donné la position du gouvernement par rapport aux réclamations des greffiers et sur les mouvements estudiantins.

La question du statut particulier qui est au centre de plusieurs revendications sociales au Togo depuis quelques mois a été abordée par le ministre.
Pour Gilbert Bawara le gouvernement est disposé pour discuter sur les statuts particuliers d’un corps si les réalités l’exigent. Et pour les greffiers, il estime qu’il est normal de leur adopter ce statut vu leurs conditions de travail.
Cependant, le ministre pense que ce n’est pour autant que tous les secteurs d’activité de la fonction publique vont vouloir réclamer leurs statuts particuliers.

« Si c’est pour obtenir des avantage et autres, c’est à l’aune des moyens que nous avons. Notre pays n’a pas les moyens aujourd’hui pour faire certaines choses», a-t-il précisé.

Gilbert Bawara indique dans ce sens que le cas des greffiers a été pris en compte par le Conseil des ministres et que le gouvernement est disponible pour toute discussion.
Les récents mouvements enregistrés par le campus universitaires de Lomé n’ont pas laissé indifférent le ministre. Et sur le procès du président de la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE), Foly Satchivi, M. Bawara pense que la justice a été clémente.

Le ministre de la fonction publique traite un Foly Satchivi d’un activiste qui commet des actes attentatoires à l’ordre public et aux biens publics et qui écume toutes les revendications sociales.

« Espérons qu’il se dévoue et se concentre sur ses études si c’est vraiment sa vocation et que le calme et la sérénité reviennent sur le campus parce qu’il y a beaucoup de choses qui ont été faites sur le campus et beaucoup de choses qui doivent être faites, nous en sommes conscients », a-t-il dit au micro de Victoire FM ajoutant que les autorités universitaires sont à l’écoute des étudiants et disponibles pour dialoguer pour faire avancer la cause universitaire.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here