Bawara répond à Fabre…

1613
Bawara répond à Fabre...

Intervenant dans une émission sur une chaîne locale, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de Protection sociale dénonce des « comportements d’autocrates » et de « défiance vis-à-vis de l’autorité » de l’Etat par le maire de Golfe 4, Jean-Pierre Fabre. Celui-ci avait saisi le Premier ministre, lui demandant de lui transmettre tout le dossier sur l’appel d’offres concernant la reconstruction du grand marché de Lomé parce qu’il relève de sa compétence… et de son ressort territorial.

Recadrage

Tout part d’un appel d’offres international retreint N° 001/2019/PM/CAB lancé par le Premier ministre et publié dans le quotidien national N°10621 du 17 septembre dernier, portant reconstruction du grand marché de Lomé dont une partie est partie en fumée suite à un incendie d’origine criminelle en janvier 2013.

La commune de Golfe 4 d’Amoutivé, ressort territorial du marché d’Adawlato, par l’intermédiaire de son maire Jean-Pierre Fabre a, ce 1er octobre, demandé au chef du gouvernement de suspendre le processus d’appel d’offres en cours et de transférer, pour attribution au Conseil municipal de la commune de Golfe 4, l’intégralité du dossier de la reconstruction du Grand marché de Lomé ainsi que tous les autres dossiers relevant des compétentes de ladite commune.

« Après les élections municipales des 30 juin et 15 août 2019, le gouvernement, représenté par le Premier Ministre, ne peut plus exercer les compétences dévolues aux communes par la loi sur la décentralisation et les libertés locales », revendique le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC).

Ce dimanche 6 octobre, Gilbert Bawara, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, invité dans une émission sur une télévision privée, a saisi l’occasion pour tacler l’ex-chef de file de l’opposition. L’autorité politique dénonce chez Jean-Pierre Fabre des « comportements d’autocrates… de défiance vis-à-vis de l’autorité » qu’est le Premier ministre Komi Selom Klassou.

Ce proche collaborateur de Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat, va plus loin, en ajoutant que « Les élus ont besoin de temps pour intérioriser et apprendre la gestion des collectivités locales. Cela n’excuse pas cette attitude de défiance vis-à-vis du Premier ministre. Les collectivités locales et le gouvernement doivent travailler dans un esprit de collaboration et de coopération ».

Et de menacer : « Les maires qui se mettraient dans un esprit de rivalité, de défiance vis-à-vis de l’État en prendront pour leur compte ».

Contre-attaque

Pasteur Edoh Komi n’a pas tardé à réagir suite à la sortie médiatique de M. Bawara dont les propos ont également touché le leader du Mouvement Martin Luther King (MMKL), élu maire adjoint de la commune de Golfe 2.

En effet, le défenseur des droits de l’Homme dans un posting, invite à aller « dire à Gilbert Bawara qu’en tant que Maire adjoint, (il défendra) toujours les droits des citoyens opprimés comme (il en avait) l’habitude » avant son élection. Il a été élu par ses compatriotes à qui il doit « un langage de vérité et de transparence », poursuit-il.

« Personne n’a le titre foncier du Togo et il est du devoir de chaque citoyen de réclamer sa part de propriété longtemps confisquée par une minorité », insiste en outre le premier responsable de MMLK.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here