Ayassor entonne le requiem de la fin

68

Les résultats des élections locales partielles dans les 5 communes restantes du Togo, c’est cet après-midi à Lomé. En ouverture de cérémonie, voici les mots du président de la CENI, Tchambakou Ayassor…

PROPOS PRELIMINAIRES DU PRESIDENT DE LA CENI A LOCCASION DE LA PROCLAMATION DES RESULTATS DES ELECTIONS PARTIELLES DU 15 AOUT 2019

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs en vos diverses qualités,

« La première récompense du devoir accompli, c’est de l’avoir fait ». Je voudrais emprunter cette pensée à Albert 1er, roi des Belges pour dire que l’épopée des élections des conseillers municipaux de notre pays, entonnée le 30 juin 2019 et poursuivie le 15 août 2019, avec les élections partielles dans cinq communes, tire bientôt à sa fin, nous l’espérons bien, à travers la présente cérémonie de proclamation des résultats provisoires y afférents en attendant ceux définitifs qui seront proclamés par la Cour suprême.

En cette circonstance, que vous soyiez témoins ou parties prenantes privilégiées de ces élections, permettez-moi de vous souhaiter, au nom de mes collègues Commissaires et de l’ensemble de nos collaborateurs ainsi qu’au mien propre, la chaleureuse bienvenue au siège de notre institution, j’allais dire de la CENI.

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs en vos diverses qualités,

En effet, il vous souvient que le corps électoral des communes de l’Oti-sud 1, de Bassar 4, de Wawa 1, de l’Avé 2 et de Zio 4, a été convoqué pour des élections partielles dont les raisons sont, depuis lors, connues de tous et qu’il n’est plus pertinent d’évoquer ici.

Ainsi, à l’instar du scrutin du 30 juin 2019, les principales phases du processus devant conduire au vote du 15 août 2019 pour le compte des élections partielles ont été scrupuleusement observées, en vue de permettre aux 24 listes en compétition dans l’ensemble des cinq communes concernées pour l’élection de 63 conseillers municipaux, de battre campagne, conformément aux dispositions du code électoral.

La CENI a également pris des dispositions aussi bien pour le recyclage des membres des bureaux de vote que pour le déploiement du matériel électoral et la supervision des différentes tâches accomplies par ses démembrements.

De plus, soucieuse de l’intégrité du scrutin partiel et partant, de la légitimité des conseillers municipaux concernés par ledit scrutin, la CENI a, par communiqué en date du 08 août 2019, interdit le vote par dérogation et le vote des omis.

Je voudrais saisir cette occasion pour féliciter les candidats qui ont fait, dans l’ensemble, montre dun sens de responsabilité appréciable, tout comme les électeurs qui se sont mobilisés pour la réussite des élections partielles. A tous nos collègues Commissaires, ici présents, nous voudrions réitérer nos sincères remerciements pour leur constante disponibilité et pour les sacrifices consentis au service de la consolidation de la démocratie dans notre pays. Nos collaborateurs, à divers titres, ne sont pas du reste s’agissant de cette marque de reconnaissance à laquelle nous associons bien légitimement les membres des CELI et des bureaux de vote des différentes localités impliquées dans ces élections partielles.

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs en vos diverses qualités,

S’il est vrai que la CENI est investie, par la loi, de la mission régalienne d’organisation et de supervision des opérations électorales et référendaires, elle doit la réussite de sa mission non seulement à son efficacité, mais aussi et surtout à la synergie d’action que préfigurent les dispositions du code électoral. A ce titre, il serait impossible de clore mon propos sans saluer la collaboration fructueuse qui existe entre notre institution et les autres parties prenantes au processus électoral notamment le gouvernement, les institutions de la République, la FOSE 2019 et la Cour suprême, destinataire des présents résultats provisoires des élections partielles des conseillers municipaux que nous avons ici l’honneur de vous présenter.

N.B : Photo archives

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here