Awa Nana Daboya : “…changer de cap en termes d’État de droit, renforcer la bonne gouvernance”

Awa Nana Daboya : “...changer de cap en termes d'État de droit, renforcer la bonne gouvernance”

(Togo Officiel) – Quelques jours après son investiture, le Médiateur de la République, Awa Nana Daboya, a présenté aux médias, les nouvelles attributions de son institution ainsi que ses nouvelles fonctions et responsabilités. De cette sortie médiatique destinée à jeter les bases d’une meilleure collaboration avec les populations, se dégagent principalement deux grandes lignes : amélioration de la gestion publique et promotion de la transparence.

Les fonctions du Médiateur de la République qui sont de deux ordres désormais, nous interpellent tous à agir pour la chose publique. Elles nous recommandent de changer de cap en termes d’état de droit, de gestion administrative pour le renforcement de la bonne gouvernance, en lien avec l’équité et l’égalité. Elle nous impose de faire en sorte que, grâce à nos faits et gestes, les citoyens soient plus satisfaits de la manière dont ils sont gouvernés”, a expliqué la responsable.

Améliorer les rapports entre l’administré et l’administration

Dans ce sens, résume le Médiateur, il sera question de “veiller à l’amélioration des rapports entre les administrés et l’Administration en général, de juger de la défense des droits des administrés via leurs réclamations et de permettre la participation de ces derniers au processus décisionnel des administrations”, surtout dans le contexte actuel de décentralisation.

Déclaration des biens et avoirs

Le second pilier majeur de l’exercice de l’Institution, concerne la réception des déclarations de biens et avoirs des hautes personnalités et autres assujettis, tels que consacrés par les textes constitutionnels.

L’objectif de cette procédure, a précisé Awa Nana Daboya, est de “promouvoir la transparence dans l’exercice des fonctions et charges publiques qui incombent aux assujettis, et de prévenir l’enrichissement illicite, notamment chez les hautes personnalités et hauts fonctionnaires de l’Etat”. “Notre responsabilité est de nous y engager sans faille, afin d’accompagner de la manière la plus juste, les méthodes de gouvernance en matière de gestion des ressources de l’Etat”, a-t-elle déclaré.

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.