Au CHR de Lomé, le Prof Wateba le bourreau des médecins

S’il y a un acteur qui a été propulsé au-devant de la scène, dès le début de la crise au Coronavirus au Togo, c’est bien évidemment le Pr Majesté Ihou Wateba. 


Désigné personne responsable de la prise en charge des malades du Covid-19, le Doyen de la Faculté des Sciences de la Santé (FSS) a très vite piqué la grosse tête et s’illustre de la manière la plus vile possible. « Il est devenu méconnaissance », déplore la plupart de ses collègues.

Après que les portes de la Présidence de la République lui soit ouverte – je rencontre le Chef de l’Etat au moins trois fois par semaine-, se darde-t-il. C’est  une subite métamorphose chez lui. Il se voit d’ailleurs aux portes du ministère de la santé, s’époumone-t-il à longueur de journée à qui veut l’entendre.

A LIRE AUSSI: Sérail: Faure achète des hélicoptères militaires à 13 milliards

 A part ses sorties intempestives rivalisant avec les griots de l’empire  mandingue, il est devenu assez condescendant envers ses collaborateurs et autres. Il y va jusqu’à proférer des menaces envers certains. Peut-être que c’est le titre ronflant « d’ami personnel du chef de l’Etat » qu’il  manifeste déjà !

Dans une de ses récentes sorties, le Pr Majesté Ihou Wateba chantait à la limite des louanges à Faure Gnassingbé à qui il jette des fleurs par rapport à son « leadership » dans la gestion de la crise liée au Coronavirus. Dans ses envolées lyriques, ce médecin est allé jusqu’à dire  que les médecins togolais sont d’ailleurs mieux protégés que leurs collègues français.

Mais au même moment, on voit que ces derniers sont les plus exposés et manquent cruellement de tout. Par exemple, au service d’hygiène, on encourage le personnel à porter les masques artisanaux… aussi, dans le personnel du CHU SO mis en quarantaine, on vient de signaler un cas positif.

A LIRE AUSSI: Sérail: ces Gnassingbé qui dirigent le Togo avec Faure

Ces déclarations ont provoqué colère et incompréhension au sein de l’opinion. Encore que cela vienne  du Pr Majesté Ihou Wateba, c’est la consternation. Aussi c’est son mépris envers le personnel soignant et l’arrogance qui le caractérise ces derniers temps qui fait flipper plus d’un. Au CHR Lomé Commune, il est devenu un bourreau pour les autres. 

Prêt à écraser toute velléité de contestation. Le Chef, c’est lui, le maître incontesté, c’est toujours lui, … lui, ami personnel de la dernière heure de Faure Gnassingbé. Ce mardi 21avril 2020, il s’est fendu d’un message, aux allures de menaces à peine voilées à l’endroit du personnel d’appui du CHR.

« Bonjour cher personnel du centre de prise en charge Covid19 du CHR LC. Il m’a été donné d’apprendre que certains d’entre vous planifient des mouvements de nature à saper la sérénité et le sérieux du travail que nous nous tuons à faire. Je voudrais vous rappeler qu’il n’y a aucune obligation pour qui que ce soit de travailler dans le centre, et ceux qui pensent qu’ils sont plus importants et méritent mieux que les gratifications que nous avons négociées et obtenues sont inférieures à leur vraie valeur ne sont pas obligés de poursuivre la mission encore mieux de semer du désordre. A cet effet, une liste est ouverte chez le Dr Kotosso demain mercredi à vendredi pour recueillir les noms de ceux qui sont intéressés à travailler avec nous au CHR LC. Les gens à problèmes sont priés de s’abstenir. Pr Majesté Ihou Wateba. Le Responsable de la prise en charge »…. Sans commentaire.

A LIRE AUSSI: [Secret de Palais]: l’armée et le dossier Kodjo, le grand déballage

A la lecture de ce message à la limite injurieux et choquant, un infirmier n’a pas pu dissimuler son amertume et sa colère. «  Dire que c’est le Pr Ihou Wateba qui se comporte aujourd’hui de la sorte, je n’arrive pas encore à le concevoir. Celui-là même pour qui on s’est mobilisé sans arrière-pensée pour le défendre lorsque certains voulaient le nuire, se comporte aujourd’hui en bourreau.  C’est vrai que l’homme change, mais lui sa métamorphose spectaculaire est difficile à comprendre.

Plus rien ne lui résiste maintenant. Je ne sais pas ce qu’on lui a promis ou donné à manger pour qu’il change ainsi. Mais ce qui me choque personnellement, c’est qu’il a très vite oublié hier. Mais s’il pense que cette posture peut l’arranger, je ne peux que lui souhaiter, bon vent. Il se voit déjà au ministère de la santé, c’est sûr que si son rêve se réalise, il nous trouvera certainement sur son chemin, un jour », affirme un infirmier sous le sceau de l’anonymat.

Kpatimanews

Source : Togoweb.net

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.