Au Bénin, double peine pour Reckya Madougou

La « Belle Béninoise » Recky subit déjà un sort peu enviable. Même au bagne, les gens continuent de la démolir. Même si elle a un temps collaboré avec la tyrannie, ce n’est quand même pas elle qui a fait instaurer la brute dictature au Togo depuis 54 ans.

A défaut de déverser leur rage et leur colère contre la junte militaire, certains ont préféré s’en prendre à l’égérie de « Faurevi » dont le seul crime est d’avoir mis toutes ses expertises au service du jeune doyen.

A LIRE AUSSI: Enrichissement sauvage: ces femmes milliardaires autour de Faure

Mais « quand on coupe la souris, il faut aussi couper pour le chat ». Elle aussi ! C’est politiquement indécent d’apporter un soutien sans faille à l’une des vieilles autocraties en Afrique, de se mettre dans l’accoutrement du parti dominant au Togo et de battre campagne lors des élections pour mobiliser et convaincre les populations à opter pour le maintien de l’ordre établi pour ensuite aller se parer des attributs d’une démocrate vertueuse dans son pays. C’est comme si les Togolais eux ne méritent pas de bonnes choses et doivent continuer croupir indéfiniment sous la férule de la dictature cinquantenaire.

Sur ce point, elle a péché grave ! Si la dictature est bonne à expérimenter, elle le saura depuis son cachot. C’est le même enfer de l’enfer que vivent les Togolais depuis 54 ans. Toutes les libertés sont confisquées. Même respirer l’air est problématique pour eux.

Son aventure ambiguë et ses frasques au Togo semblent être la source de son malheur au Bénin. Les gens ne lui font pas cadeau malgré les affres de la dictature qu’elle vit déjà. « Sénégal : Sonko incarcéré, la rue a grondé. Bénin : Reckya Madougou incarcérée, aucune mouche n’a bronché. Elle s’est donné une considération qu’elle n’avait pas », observe un internaute.

A LIRE AUSSI: Lomé: guerre ouverte entre l’Eglise Catholique et les Franc-maçons

« Après quelques années passées au palais de Lomé, elle s’est dit que ce n’était pas si difficile de devenir présidente au Bénin. Elle a voulu le pouvoir pour le pouvoir. Maintenant en prison, elle comprendra mieux ce qu’est la politique en Afrique. Quand, à Lomé elle aidait Faure à fomenter des plans pour décapiter L’opposition, elle n’a pas pensé aux plans machiavéliques que Talon possède dans son carquois », cisaille un autre. .

« Elle a pensé qu’en sautant directement du Togo, elle tomberait directement sur le fauteuil présidentiel au Bénin. Elle a atterri en prison », chambre cet autre intervenant. Les gens n’aiment vraiment pas les gens au 228 !

Liberté

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.