Atcholi Aklesso à Jean-Pierre Fabre : « Je pense qu’il faut arrêter de mentir au peuple »

0

Les responsables de l’Union pour la République (UNIR) viennent de réagir par rapport aux deux recours déposés par Jean-Pierre Fabre auprès de la Cour Constitutionnelle en invalidation de la candidature de Faure Gnassingbé et en récusation de deux juges de cette même cour.

« Les décisions de la Cour Constitutionnelle ne sont susceptibles d’aucun recours, nous sommes sereins, le processus se poursuit et se poursuivra, les élections auront lieu le 22 février 2020, un point barre! Nous sommes prêts », a lâché Atcholi Aklesso, secrétaire exécutif de UNIR, dans une interview accordée à un organe de la place.

Le député à l’origine de la « modification illégale » de l’article 158 de la Constitution trouve « ridicule » la requête de Jean-Pierre Fabre. Il estime que la démarche du président de l’Alliance Nationale pour le Changement n’est pas fondée. « Je pense qu’il faut arrêter de mentir au peuple », a-t-il lancé.

Le militant du parti présidentiel trouve paradoxal que l’ex-chef de file de l’opposition, après avoir déposé un recours en invalidation de la candidature de Faure Gnassingbé, demande à la même Cour Constitutionnelle de récuser deux de ses membres qui ont d’ailleurs validé sa propre candidature à la présidentielle en vue.

« C’est là le paradoxe. M. Jean-Pierre fait recours contre la candidature du président de la République, et en même temps, il attaque la Cour Constitutionnelle devant laquelle il dépose son recours », s’est étonné Atcholi Aklesso.

Le président du groupe parlementaire UNIR présage déjà que les deux recours de Jean-Pierre Fabre n’auront aucune suite favorable.

Godfrey Akpa

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.