Assurances: Allianz lance une alerte contre les directives de la CIMA

668

Nelly Mongosso’o DG de Allianz Togo

Le secteur des assurances ne s’ennuie pas au Togo, avec une douzaine de compagnies, toutes soumise à l’autorité de la Conférences Interafricaines qui hausse en Avril 2016 le niveau de seuil de capital minimum. Une mesure d’assainissement du secteur critiquée par certaines compagnies comme Allianz Togo.

Au cours d’une rencontre des Actuaires Africains le 29 juin dernier sous l’initiative de l’UNESCO, la Directrice Générale d’Allianz Togo a « tiré la sonnette d’alarme» sur la nouvelle mesure de la CIMA selon le site d’actualité la Tribune.

Cette mesure qui fixe à 5 milliards de F CFA le capital minimum pour les compagnies d’assurance dans la zone CIMA vise primo mettre les assureurs sur des normes internationales, renforcer leurs capacités à couvrir les grands risques, se mettre à la hauteur des multinationales implémentées dans la zone mais aussi, impose des ajustements et même des fusions des compagnies peu structurées.
« L’ensemble des parties prenantes a été consulté pour fixer le montant de 5 milliards Fcfa», soutient le secrétaire général de la CIMA Issofo Nchare, cité par la Tribune.

Pour Nelly Mongosso’o Directrice Générale de la compagnie Alliang Togo, un débat s’impose à nouveau par rapport à cette nouvelle mesure de la CIMA dont le délai est fixé en 2021.

L’administratrice pose le problème de la concurrence puisqu’un capital minimum de 5 milliards de F CFA entraînera de facto selon son analyse du secteur, la disparition de plusieurs compagnies d’assurances à défaut des fusions pouvant laisser place à une sorte monopole. «Les services adaptés aux marchés locaux » ne seraient être épargnés par un tel phénomène.

«L’augmentation du capital réglementaire doit être aménagée, sans quoi, nous nous retrouverons dans une situation de quasi-monopole, voire de disparition des acteurs à terme, au Togo» a-t-elle révélé selon la même source.

A. Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here