Assiba Johnson placé sous mandat de dépôt

122

Le président du Regroupement des jeunes Africains pour la démocratie et le développement (Rejadd), Assiba Johnson, arrêté le 4 avril dernier par le Service de recherches et d’investigations (SRI) de la Gendarmerie nationale, croupit actuellement à la prison civile de Lomé. Deux charges sont finalement retenues contre lui : « Outrage aux autorités et diffusion de fausses nouvelles ».

Vendredi dernier, pendant plus d’une heure de discussion avec le juge d’instruction, le sieur Assiba Johnson, co-auteur d’un rapport dénonçant la répression sanglante des manifestations au Togo en 2017 et 2018, est placé « sous dépôt de mandat ». Et ce, en attendant la suite de la procédure.

« J’avoue que je suis très stupéfait qu’on s’en prenne à un des défenseurs des droits de l’homme dans le cadre de ses activités suite à un rapport qu’il a publié. Nous avons discuté pendant plus d’une heure avec le juge d’instruction pour que Monsieur Assiba Johnson soit remis en liberté. Qu’on lui permette de rapporter la preuve, les éléments d’où il a tiré les informations pour sortir le rapport. Mais toute notre empathie a été vaine, nous en sommes vraiment navrés », a déclaré Me Claude Amegan au micro de nos confrères de RFI.

Selon l’avocat qui ne comprend pas pourquoi son client a été mis sous mandat de dépôt, ce lundi 09 avril 2018, le sieur Assiba Johnson sera encore devant le juge d’instruction pour une audition de fond. Ceci pour savoir ce qui s’est réellement passé. Et comment ont-ils mené leur enquête avant de produire ce rapport ?

A suivre!

A. Godfrey

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here