Arrestation spectaculaire de Jean-Paul Omolou: les derniers détails

Publicités

Des agents du Service central de renseignements et d’investigations criminelles (SCRIC) ont arrêté jeudi manu militari Jean-Paul Omolou. On ignore encore ce qui est reproché à ce militant de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK). M. Omolou, togolais de la diaspora est en congé à Lomé depuis quelques jours.

A LIRE AUSSI: Les liens d’Agbéyomé Kodjo avec la Franc-maçonnerie dévoilés !

Selon les informations, des hommes cagoulés qui ont pris en filature l’opposant depuis quelques ont réussi à l’arrêter jeudi, tôt le matin dans le quartier Hédzranawoé.
Pour réussir cette opération, des hommes cagoulés, assimilés à des agents du SCRIC de la gendarmerie togolaise ont bloqué le quartier en question. Ils empêchaient et les entrées et les sorties dans la zone. Alors que l’opposant s’apprêtait à quitter la maison où il a passé la nuit.
Lourdement armés, ces éléments de la gendarmerie n’ont pas permis à la population de réagir.
L’ancien leader estudiantin est reconnu comme un farouche soutien d’Agbeyome Kodjo et donc de la DMK. Des sources font état de ce qu’il serait membre du gouvernement formé par Agbéyomé Kodjo, à la suite de l’élection présidentielle du 22 février 2020, élection que la DMK continue de dire qu’elle a remportée.

Publicités

A LIRE AUSSI: Togo : payés à 1,3 million par mois, les députés réclament une augmentation

Jean-Paul Omolou a été leader du comité des délégués à l’Université de Lomé. En 2004 il avait réclamé de meilleures conditions pour les étudiants en étant à la tête de manifestations estudiantines. Ce qui a conduit à son arrestation.
M. Omolou sera relâché plus tard après l’intervention de plusieurs organisations de défense des droits de l’homme. Il partira ensuite en Suisse avec un statut de réfugié.

Publicités

Togobreakingnews

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.