Arrestation d’Assiba Johnson : Targone Sambiri dénonce une violation des droits de l’homme

163

Le député TARGONE SAMBIRI N’wakin du parti « Les Démocrates Socialistes Africains (DSA) » désapprouve complétement l’arrestation arbitraire d’Assiba Johnson, président du REJADD. Dans un communiqué rendu public, il dénonce et condamne « avec la derrière rigueur ces différentes violations des droits de l’homme et des libertés publiques au Togo ». Le président du DSA interpelle le Chef de l’État à assumer ses responsabilités devant le peuple souverain et légitime, et à faire cesser ces actes antidémocratiques et honteux qui relèvent du moyen-âge. Il demande également la libération du sieur Assiba Johnson. Lisez plutôt!

Communiqué du parti Les Démocrates Socialistes Africains ( DSA)

Suite aux intimidations, arrestations et interpellations qui sont presque quotidiennes, des militants de partis politiques, des responsables d’organisations de la société civile dont la récente en date du mercredi 04 avril 2018, est l’interpellation musclée de ASSIBA Johnson, président du REJADD, le parti les Démocrates Socialistes Africains (DSA), dénonce et condamne avec la derrière rigueur ces différentes violations des droits de l’homme et des libertés publiques sur la terre de nos aïeux.

La situation de crise sociale et de tension politique devraient interpeller les acteurs et commanditaires de ces actes honteux pour notre pays.

Aujourd’hui, il est clair que le régime en place, au lieux de concourir à l’apaisement de la crise sociopolitique qui secoue le pays, a opté pour le pourrissement en bafouant les valeurs universelles des Droits de l’homme.

Le DSA, interpelle la personne du Chef de l’État, d’assumer ses responsabilités devant le peuple souverain et légitime, et faire cesser ces actes antidémocratiques et honteux qui relèvent du moyens âge.

Au lieu de rechercher les milices armées pour qu’ils répondent de leurs actes devant la justice, c’est plutôt les défenseurs des Droits de l’homme qui font objet de poursuite pour avoir dénoncé dans un rapport les actes de tortures, de violences entrainant des blessés, des réfugiés et des morts, par ces mêmes miliciens et de forces de l’ordre.

Ces faits viennent confirmer, l’état de la gouvernance policière , militaire et l’arbitraire dans le pays.

Les DSA demandent la libération pure , simple et immédiate , de Monsieur Assiba Johnson , Président du REJADE.

Les Démocrates Socialistes Africains (DSA) appellent le peuple, les organisations des Droits de l’homme, la société civile, la diaspora togolaise et les partis politiques de se lever comme un seul homme pour mettre fin à cet arbitraire qui règne dans le pays.

Fait à Lomé, le 06 avril 2018

Pour le DSA,

Le Secrétaire Général

TARGONE SAMBIRI N’wakin

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here