Après avoir tué l’enfant, ils bastonnent et volent le père

Les Togolais se rappellent encore Rachid Agoro, cet enfant de 11 ans tué par les militaires dans la ville de Sokodé le 21 septembre dernier. Sa famille n’a pas encore fini de pleurer cette disparition tragique, qu’elle a reçu pour une seconde fois, la visite de ces militaires aujourd’hui.

Le père de Rachid se torde actuellement de douleur. Il a été bastonné ce matin par les militaires, alors qu’il ne manifestait même pas. Il avait des plaies et des hématomes un peu partout sur le corps.

Agoro Alirou, après avoir été passé à tabac, a vu son véhiculé caillassé par les militaires qui, en partant, lui ont pris une somme de 45 000 FCFA. « Ils ne lui ont même pas laissé ce dont il a besoin pour se soigner. C’est trop méchant », indique un proche.

Voilà comment une seule famille est en train d’être massacrée à Sokodé par la soldatesque du régime en place. Et les autorités togolaises semblent cautionner la bavure.

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.