Appui à la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption dans les plateaux

264

Le projet d’appui à la consolidation de la bonne gouvernance et lutte contre la corruption dans la région des plateaux a été lancé vendredi à Anié. Ce projet qui sera mise en œuvre par le consortium ‘RADDFO, ODDH/RADDHO-Togo et AJEAH’ est financé par l’Union Européenne à travers le 11è Fonds Européen de Développement.

Il a pour objectif d’accroitre la prise de conscience et la participation des citoyens, des acteurs de la société civile, du secteur privé et les médias à la lutte contre la corruption, la formation, la sensibilisation et le plaidoyer sur les méfaits du phénomène pour une plus grande transparence dans la gestion des affaires publiques.

Selon le coordonnateur, Aboki Amathévi, les activités du projet consisteront à mener des missions de prise de contact et d’information des groupes cibles ; des compagnes de sensibilisation pour la vulgarisation de la loi organique des lois des finances (LOLF) et du code de la transparence. Il est prévu des compagnes d’éducation, de sensibilisation, de plaidoyer pour la transparence, d’information et de communication à travers les médias sur la corruption ; des mobilisations sociale pour l’éradication des pratiques de corruption au sein de l’administration, des collectivités locales, des secteurs publiques et privés.

Des formations sur la bonne gouvernance démocratique et les techniques de négociation sont également annoncées.

Le projet d’une durée de 03 ans est estimé à 495.362 Euros soit près de 325 millions de F CFA.

Lors du lancement du projet à Anié, le procureur de la république auprès du tribunal d’Atakpamé, Houmado Kokou a exprimé la gratitude du Togo au chef de délégation de l’Union Européenne au Togo pour son engagement au côté du pays depuis son arrivé.

« La réalisation de ce projet constituera la base principale de la lutte contre la corruption ; phénomène qui freine la croissance économique, décourage les investisseurs, fausse les dépenses publiques et aggrave la pauvreté », a-t-il.

De son côté, le chef de délégation de l’Union Européenne, Nicolas Berlanga-Martinez a promis la disponibilité de son organisation à soutenir le Togo dans toutes ces initiatives. 

Le secrétaire générale de la préfecture de l’Anié, Adekedeo N’zonou et le député de la localité Hodin Ekékokou prenaient part à la cérémonie de lancement.

Avec Landrykoss

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here