Appel du MO5 à la jeunesse togolaise à la suite de l’arrestation de Gabriel Messan Agbéyomé KODJO

Le Mouvement Patriotique du 5 octobre (MO5) fait l’amer constat que depuis que le père Eyadéma GNASSINGBE a ordonné l’assaut de la Primature de la Transition en 1991 à coup de chars militaires et d’obus, on savait le fils issu du système et son RPT-UNIR capables du même.

En effet ILS L’ONT FAIT ! Dans la matinée du 21 avril 2020 !
Le pouvoir cinquantenaire togolais, conscient d’avoir perdu comme toujours dans une compétition démocratique, où la force de l’argument l’emporte sur l’argument de la force brute, élément constitutif de ce régime politique et de sa pérennisation, procède éhontément à la normalisation par des arrestations tous azimuts.

La violence inouïe, l’arbitraire et le déni des droits humains continuent donc de prospérer dans le pays dans un silence complice d’une partie de la Communauté dite internationale.

En pleine crise sanitaire Covid19, et pendant que bon nombre de nos compatriotes sont privés du minimum vital, après plusieurs intimidations et encerclements du domicile d’Agbéyomé Kodjo par des forces armées les jours précédents, plusieurs centaines d’hommes lourdement armés ont pris position, bouclé le quartier et éloigné les citoyens notamment les jeunes venus au secours à l’appel du prélat KPODZRO.

Après avoir brouillé toutes les communications, un détachement spécial de cagoulés armés, entre autres, de mitraillettes et de pistolets automatiques a défoncé des portails et portes pour molester, injurier et menotter face à terre, les occupants de la maison du Président élu Gabriel Messan Agbéyomé KODJO.

Mgr Philippe Kossi Fanoko KPODZRO a été évacué manu militari des lieux. Le Président Agbéyomé KODJO ainsi que son épouse et ses enfants et tous ceux qui étaient arrêtés dans la maison étaient conduits à la gendarmerie, au nord de la ville de Lomé. Agbéyomé KODJO y est gardé depuis lors.

D’autres membres de la Dynamique, notamment le Prélat de 90 ans retenu durant des heures le lendemain alors qu’il rendait visite au Président détenu, sont convoqués au SCRIC (Service Central de Recherches d’Investigations Criminelles) le Jeudi 23 Avril, dont Mme Brigitte ADJAMAGBO-JOHNSON porte-parole et M. Fulbert ATTISSO Coordinateur Général. En attendant d’autres…

Nombreuses sont les réactions pour exiger la libération de ces prisonniers politiques du contentieux électoral du 22 février 2020. Le Mouvement patriotique du 5 octobre (MO5) dénonce fermement le climat de terreur instauré dans le pays et exige la libération immédiate et inconditionnelle de Gabriel Messan Agbéyomé KODJO ainsi que tous ses proches détenus.

Depuis les jours qui ont suivi le scrutin, rares ont été les candidats de l’opposition à se prononcer clairement sur les résultats et la victoire au premier tour du candidat Agbéyomé KODJO, acquis largement grâce à ses bons résultats dans la région Maritime et la région des Plateaux qui concentrent plus de 50% des électeurs. Les forces démocratiques doivent éviter les supputations qui démobilisent les populations qui soutiennent le Président élu Agbéyomé KODJO.
JEUNESSE TOGOLAISE Tu te demandes quand finira l’oppression du RPT-UNIR sur la Terre de nos Aïeux ?

La réponse se trouve au sein du peuple bien organisé qui lutte, particulièrement la jeunesse.

JEUNES, élèves, étudiants à l’université ou réduits au chômage ou à faire les Zémidjan, jeunes salariés, jeunes sans travail et sans ressources, dans les villes et les villages, CETTE LUTTE EST D’ABORD LA VÔTRE! ET VOTRE AVENIR EN DÉPEND!

C’EST VOTRE LUTTE parce que vous en avez les raisons objectives qui sont vos conditions misérables de survie quotidienne, de misère et votre avenir bouché !

JEUNESSE TOGOLAISE DU COURAGE !

C’EST VOTRE LUTTE car elle demande les qualités premières que sont le Courage, la fougue, un brin de folie comme l’avaient vos aînés des années 88-90-92, rappelez-vous !

Vous le pouvez aussi; suivez la voie du courage et de l’audace qu’ils vous ont tracée, face à EYADEMA malgré la terreur qu’inspiraient alors ses sbires.

Eux- mêmes avaient suivi la voie tracée naguère dans les années 50 par la Jeunesse nationaliste de la JUVENTO et du CUT, prouvant que la jeunesse Togolaise est capable de grandes choses.

Mais la seule volonté ne suffit pas ! Profitez de l’expérience des anciens, il y en a !

Et démarquez-vous de ceux qui vous vendent des « conseils » d’immobilisme tels que « restez tranquilles et ça passera ».
Edifiez-vous des expériences historiques et contemporaines des luttes des peuples opprimés et du rôle de la Jeunesse.

JEUNESSE TOGOLAISE, SOIS CLAIRVOYANTE !

Maintenant qu’ils ont l’air d’avoir réussi leur méfait, tous les responsables de la dynamique Kpodzro, à commencer par le prélat et d’autres, vont subir le même traitement, convocation, arrestation musclée, traitements dégradants et inhumains.

Pour quels objectifs ?
Tous les moyens et tactiques actuellement déployés par la clique militaro clanique du RPT- UNIR, la prise d’assaut du domicile du Président élu, le couvre-feu, la convocation par un Procureur de la République aux ordres, les détentions et des interrogatoires soi-disant « courtois » visent finalement à :
– terroriser davantage les populations, et particulièrement les citoyens actifs comme ceux de la Dynamique Kpodzro ou les
jeunes zémidjans ;
– vous faire abandonner la lutte ; vous acculer à subir en silence dans vos quartiers ou quitter le pays et abandonner la lutte sur le terrain, devenir réfugiés quelque part au Ghana, au Bénin au Burkina Faso…

EN AVANT JEUNESSE TOGOLAISE DEBOUT

Fait à Lomé, le 23 avril 2020
Pour le MO5,
Le Coordinateur général
Eloi Koussawo-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.