Appel des Ablodeviwo

590

Banderole de la manifestation du PNP à Kara le 19 août 2017

APPEL DU 19 AOUT 2017
Par les ABLODEVIWO

C’est le suicide par immolation d’un chômeur tunisien le 17 décembre 2010 qui a déclenché la révolution du « Printemps arabe » et a renversé les régimes impopulaires solidement implantés depuis des décennies en Afrique du Nord et solidement soutenus par les grandes puissances mondiales.

Nous estimons que la mort de plusieurs manifestants pacifiques à Sokodé ce triste jour du 19 août 2017 sur l’appel du PNP et sous les balles des forces de l’ordre du régime impopulaire et héréditaire togolais est un acte moralement encore plus insupportable que ce suicide et dont la responsabilité et les conséquences qui en découlent doivent être entièrement assumées par le premier responsable de ce régime aux abois et à l’agonie.

Nous estimons que le scandale du sang de ces manifestants pacifiques qui vient une fois de plus souiller « la terre de nos aïeux », après le bain de sang de 2005 qui a permis au « fils » de succéder au « père » est la dernière goûte qui fait déborder de la vase de l’insupportable faillite morale, sociale et économique du pouvoir héréditaire togolais qui a relégué la nation qui a la mission de devenir « l’or de l’humanité » aux derniers rangs de l’humanité selon « les rapports sur l’indice du bonheur » publiés par l’ONU chaque année depuis le 1er avril 2012.

Nous estimons que « trop c’est trop » et nous lançons donc un appel vibrant et solennel à toutes les forces vives de la nation togolaise, depuis les élèves, les étudiants, jusqu’à tous les parents et tous les travailleurs, en passant par toutes les forces de l’ordre et les militants de tous les mouvements politiques, civils ou religieux togolais, pour qu’ils amplifient les manifestations en cours sur toute l’étendue du territoire national et exigent désormais jusqu’à obtenir gain de cause la démission sans délai du président de la République et de tout son gouvernement, ainsi que la fin du régime héréditaire ayant conduit le Togo à une faillite humiliante et la mise en place sans délai d’un gouvernement provisoire d’union nationale et de redressement économique et moral, qui devrait accorder l’amnistie au président sortant pour préserver la paix nationale comme en Afrique du Sud, pour que le Togo opprimé depuis plus longtemps que la colonisation française par un régime héréditaire indigne vomis même par des enfants retrouve enfin sa « Liberté », son « Ablodé » chéri, sa dignité, sa prospérité, et reprenne courageusement les efforts que lui impose sa mission de devenir « l’or de l’humanité ».

ABLODE ! ABLODE GBADJA !

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here