Angola: Total inaugure un nouveau champ pétrolier en eaux profondes

45

L’Angola a inauguré ce 10 novembre un nouveau champ pétrolier en eaux profondes. Il est opéré par le groupe français Total et pourrait concourir à l’amélioration des recettes d’exportation du deuxième producteur africain de pétrole, dont l’économie a beaucoup souffert depuis la chute des cours du brut en 2014.
Avec un coût de 16 milliards de dollars, le champ pétrolier Kaombo inauguré ce 10 novembre à 250 kilomètres au large de la capitale Luanda représente la plus importante opération offshore jamais lancée en Angola.

Deux bateaux de plus de 300 mètres de long doivent extraire le brut de six nappes pétrolières, éparpillées sur 800 km², presque l’équivalent de la superficie de Paris et des trois départements qui entourent la capitale française.

Diversifier l’économie

Il a fallu aussi construire un réseau de plus de 300 kilomètres de tubes, posés jusqu’à 2 000 mètres de profondeur. Il s’agit d’un record mondial, selon le groupe français Total qui dirige le projet, dont font partie aussi des compagnies angolaise, chinoise, américaine et portugaise.

Kaombo Norte, le premier des deux navires, a commencé à produire en juillet dernier. Le second, Kaombo Sul, devrait entrer en fonction au milieu de l’année prochaine. Les deux bateaux doivent produire à terme 230 000 barils par jour, soit 15% de la production actuelle de l’Angola.

A ce rythme et avec des réserves totales estimées à 660 millions de barils, ce nouveau champ offshore devrait produire pendant au moins sept ans. De quoi permettre au gouvernement actuel de soutenir la diversification de l’économie angolaise, encore dépendante aujourd’hui des hydrocarbures.

« En #Angola pour l’inauguration du projet majeur de l’offshore profond appelé #Kaombo. Je suis très fier et impressionné par tout le travail de nos équipes là-bas! J’ai également rencontré le président João Lourenço et réaffirmé l’engagement de @Total dans le pays en prévoyant de nouveaux investissements », a écrit sur son compte Twitter le président de Total, Patrick Pouyanné.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here