Angola: plus d’un milliard de dollars détournés par le fils de l’ex-président

89

Pour le ministère angolais des finances, les accusations de fraudes qui pèsent sur le fils de l’ancien président José Eduardo dos Santos ne portent pas seulement sur 500 millions de dollars. Filomeno dos Santos et ses coaccusés, on aurait plutôt détourné trois fois le montant mentionné précédemment par les autorités.

En mars dernier, les autorités judiciaires angolaises annonçaient l’ouverture d’une enquête sur un transfert de 500 millions de dollars effectué l’année dernière à partir d’un compte appartenant à la banque centrale sur un compte en Grande-Bretagne.

L’enquête était dirigée contre l’ancien gouverneur de la banque centrale, Valter Filipe da Silva et José Filomeno dos Santos, le fils de l’ancien président angolais.

Mais, ce lundi, le ministère angolais des Finances a publié une déclaration exposant ce qu’il a appelé “la vérité des faits graves qui se sont produits”.

Si les charges n’ont pas été requalifiées, le montant que les accusés auraient détourné a été revu à la hausse. Les personnes accusées auraient détourné 1,5 milliard de dollars.

Filomeno et compères sur la sellette depuis le départ du père

Reuters n’a pas été immédiatement en mesure de contacter da Silva ou dos Santos qui a dit qu’il coopère avec les autorités.

L’ancien gouverneur de la banque centrale et le fils de l’ancien président sont les personnalités les plus en vue dans les enquêtes sur la corruption depuis que le président Joao Lourenco a pris la relève en septembre en promettant de lutter contre la corruption endémique.

Selon la loi angolaise, les accusations initiales, ou accusations formelles, contre les deux hommes doivent ensuite être confirmées par un document d’accusation formelle. Les procureurs ont déclaré que ce processus serait achevé dans les 90 jours.

Le transfert de 500 millions de dollars a eu lieu l’année dernière vers la fin des 38 ans de présidence de José Eduardo dos Santos, peu avant les élections qui l’ont remplacé, a indiqué le ministère.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here