Aného: près de 2000 ménages touchés après des inondations

Une mission composée de l’ensemble du Système des Nations
Unies est allée vendredi dans la préfecture des Lacs, à la rencontre des
populations sinistrées. Objectif, témoigner à ces victimes des dernières
intempéries la sympathie et la solidarité de toute la communauté internationale
et évaluer les dégâts, en vue d’appuyer l’action du gouvernement.

Composée d’Aliou Dia (Représentant résident du PNUD au Togo), Mme Josiane Yaguibou (Représentant résident de l’UNFPA), la délégation conduite par Damien Mama (Coordonnateur du système des Nations Unies au Togo) a été rejointe par le directeur de l’Agence Nationale de Protection civile (ANPC), les autorités administratives et locales, dont Tetevi Bénissan (Préfet des Lacs).

Lire aussi: Togo: le pont de Zebe chancelle et provoque des frissons

Tour à tour, la mission s’est rendue sur les sites de Zanvee,
d’Azimé, d’Aklakou, d’Agbanakin où sont installées des tentes d’accueil des
sinistrés. Mais auparavant, la délégation s’est arrêtée sur le pont de Zébé,
lequel qui menace de lâcher et dont, justement, l’image a fait le tour des
réseaux sociaux ces derniers jours.

« Ce sont des situations difficiles à vivre. C’est pour cela que nous avons décidé de faire le tour des villages inondés pour écouter les populations, voir comment l’inondation a affecté leurs activités, et recueillir les contraintes majeures auxquelles elles font face, et quels sont les besoins et les appuis qu’ils souhaiteraient avoir du système des Nations Unies. Nous pourrions ainsi, en parfaite collaboration avec le gouvernement, voir comment les aider, pour alléger leurs peines », a confié aux médias le Représentant résident du PNUD au Togo, Aliou Dia.

Les dispositions, a indiqué Damien Mama, le Coordonnateur du
système des Nations Unies au Togo, sont déjà prises et nous allons repartir
pour activer ce qu’on peut apporter d’additionnel.

« Il faut 70 millions de F.CFA ou plus. Nous sommes tellement préoccupés que l’UNFPA est allé puiser dans son stock pour voir ce qu’on peut donner immédiatement. C’est une situation d’urgence et on va débloquer ces moyens-là et les orienter pour l’achat des choses les plus urgentes. […] », a-t-il promis.

Ces inondations sont principalement dues aux dernières intempéries dans les régions des Plateaux et Maritime du pays. L’accroissement du débit du fleuve Mono, dû aux fortes pluies, est la cause de ces inondations dans cette région.

Source: icilome.com

Titre modifié

Illustration

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.