Alternance politique en 2020 : La recette du parti « Le NID »

114
Alternance politique en 2020 : La recette du parti « Le NID »

La situation politique actuelle du Togo, particulièrement caractérisée par la divergence au sein de l’opposition, inquiète les responsables du parti « Le NID ». Réunis en Conseil national samedi dernier à Lomé, Gabriel Dosseh-Anyron et ses collaborateurs ont vivement dénoncé les querelles internes qui gangrènent la classe politique.

« La Coalition des 14 partis de l’opposition s’est désintégrée d’elle-même après 18 mois de lutte pour l’alternance, des querelles internes et des rancœurs ont pris le pas sur la mutualisation des énergies… Dans ces conditions, l’opposition démocratique serait incapable de présenter un bloc solide et compact en face du pourvoir RPT-UNIR », a indiqué le parti « Le NID » dans la déclaration ayant sanctionné ce conseil national tenu samedi dernier.

Selon Gabriel Dosseh-Anyron et ses collaborateurs, l’idée d’un candidat unique de l’opposition demeure et reste une « chimère ». Et la seule « démarche appropriée » pouvant favoriser l’alternance politique en 2020, c’est que toutes les forces républicaines et démocratiques du pays parlent d’une seule et unique voix.

Par ailleurs, le parti « Le NID » invite les acteurs politiques de l’opposition togolaise à reconsidérer son « Appel de Vogan ».

Au passage, le parti de Gabriel Dosseh-Anyron exige la transparence des prochaines échéances électorales qui passe par la relecture du code électoral, la réorganisation de la CENI et la révision du fichier électoral.

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here