Aller au champ en hélicoptère ou la nouvelle comédie de Faure !

Du mandat de la réconciliation au mandat social en passant par celui économique, rien n’a abouti. Il suffit juste de reprendre le vaste programme pompeusement dénommé « Les 20 plus de Faure Gnassingbé » en 2005, pour mieux comprendre la profondeur de la vacuité des projets vantés par Faure Gnassingbé lors de ces trois mandats à la tête du pays.

Du premier mandat de la réconciliation après au moins 500 Togolais tués selon le rapport de l’ONU en 2005, le président du RPT en a fini avec l’incarcération de son demi-frère Kpatcha Gnassingbé et co-accusés en 2009. La réconciliation annoncée n’est qu’un vrai canular.

Le second mandat de 2010 à 2015 dénommé mandat économique a été l’objet des plus gros scandales et crimes économiques au sommet de l’Etat. Que dire du mandat social (2015-2020) ? La catastrophe rythmée par les mouvements socio-politiques jamais connus auparavant. Pour tout dire, c’est le grand fiasco de tous ses mandats.

Comme lui-même l’a déclaré à Deutsche Welle « pour que la démocratie progresse en Afrique, il faut nécessairement limiter les mandats présidentiels à deux ou à trois », il devait s’arrêter là. Malheureusement, on tend vers un 4ème mandat sans doute qui sera baptisé « mandat agricole » au regard des premières sorties après l’annonce de sa candidature pour la présidentielle du 22 février 2020.

A bord d’hélicoptère, la comédie recommence Pendant que bon nombre de Togolais s’interrogent sur la portée de sa nouvelle candidature, on découvre le chef de l’Etat dans ses villégiatures le week-end dernier. On l’a aperçu le samedi 11 janvier à Honpou-Todome et Agomé-Glozou dans la préfecture du Bas-Mono dans un champ de riziculture. En costume demi-saison, Faure Gnassingbé à bord de son hélicoptère s’est retrouvé plus tard à Akoumapé plus précisément à Nyita dans la préfecture de Vo.

Il se raconte qu’il a rencontré environ 500 membres des coopératives de production du Gari de la préfecture. Cette rencontre s’inscrit dans la droite ligne de l’installation de 5 unités modernes de production de gari en vue de permettre non seulement aux producteurs d’améliorer leurs conditions de travail mais également les amener à respecter toutes les normes requises pour exporter des produits alimentaires. Le lendemain dimanche 12 janvier, la vadrouille s’est poursuivie toujours avec l’hélicoptère à Kpélé pour dit-on assister à la finale du tournoi de football dénommé tournoi de l’Union.

Avant d’arriver à Kpélé, le chef de l’Etat accompagné par la ministre du Développement à la Base et Directrice du Cabinet Victoire Dogbé, la Conseillère Reckya Madougou, la Présidente de l’Assemblée Nationale Tsègan Yawa, a fait escale à Agou. Dans ces périples, on voit un Faure Gnassingbé prendre un bain de foule.

Comme à ses habitudes, pour se faire réélire, il fait semblant d’être proche de la population avant de disparaître après. Bien plus, si celui qui cumule 15 ans déjà à la tête du Togo est vraiment soucieux de l’avenir du Togo, il devait au moins effectuer cette vadrouille en voiture pour éviter le gaspillage à travers l’utilisation de l’hélicoptère. La comédie a repris comme cela pour le grand malheur du Togo.

Correcteur

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.