Algérie: six mois de prison ferme pour l’homme d’affaires Ali Haddad

21

En Algérie, c’est la première condamnation depuis le début des arrestations d’hommes d’affaires. Ali Haddad, ancien chef du patronat, très proche de Saïd Bouteflika, le frère de l’ancien président, a été condamné, ce lundi 17 juin, à six mois de prison ferme.
Ali Haddad avait été arrêté début avril, alors qu’il tentait de traverser la frontière pour aller en Tunisie. Il avait été placé en détention provisoire et depuis, il était détenu à la prison de El-Harrach.

L’homme d’affaires, ancien leader du FCE, principale organisation patronale d’Algérie, est poursuivi dans plusieurs affaires mais, ce lundi, le tribunal d’Alger statuait sur le fait qu’il était en possession de deux passeports biométriques, ce qui théoriquement est interdit.

Ali Haddad a expliqué avoir besoin d’un second passeport, car le premier contenait un visa pour l’Iran et que cela l’empêchait de se rendre aux États-Unis. Il a été condamné à six mois de prison ferme et 50 000 dinars algériens d’amende pour faux et usage de faux.

Le responsable du centre de fabrication des passeports biométriques a, quant à lui, été condamné à deux mois de prison avec sursis. Il a affirmé, face au juge, avoir reçu l’ordre direct du secrétaire général du ministère de l’Intérieur de fabriquer un deuxième passeport pour Ali Haddad.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here