Alerte : tentatives d’assassinat contre Mgr Kpodzro !

Publicités

L’alerte est donnée par la Coordination internationale de la Dynamique Mgr Kpodzro (CIDMK). Il y a une persistance des menaces de mort sur la vie du patriarche.

Lire aussi : Sérail: la guerre s’annonce longue auprès des proches de Faure Gnassingbe

COMMUNIQUE DE PRESSE CIDMK DU 27 SEPTEMBRE 2021

TOGO : ALERTE SECURITAIRE ET DEVOIR DE VERITE A PARIS LE 16 OCTOBRE 2021

La CIDMK informe l’opinion nationale et internationale de la persistance des menaces de mort sur la vie du Patriarche de la Nation, SE Mgr Philippe Fanoko KPODZRO et de son assistant personnel, M. Marc MONDJI, Président de l’ONG CACIEJ-TOGO, nonobstant leur exfiltration en Suède où ils sont actuellement réfugiés.

Publicités

Des informations sérieuses recoupées, il ressort que cette sordide manœuvre est orchestrée par ceux qui refusent la vérité et le droit, et s’entêtent à conserver le pouvoir malgré le cinglant verdict des urnes.

Publicités

Depuis quelques semaines, une affaire troublante fait grand bruit au Ghana, en lien avec une jeune dame mariée d’origine togolaise qui exerce dans la restauration et auprès de laquelle le Patriarche de la Nation passait par moments des commandes pour sa restauration.

Selon le témoignage de la jeune dame, deux jeunes togolais inconnus d’elle lui demandèrent d’introduire un poison dans la prochaine commande de restauration du Patriarche contre une forte somme destinée à l’agrandissement et la modernisation de son restaurant pour lui assurer un avenir tranquille.

Écœurée par cette offre criminelle qu’elle rejeta, elle demanda aux malfrats de ne plus s’approcher de son lieu de travail, et affirma que contre tout l’or du monde elle ne commettra jamais pareille abomination, car elle est une fervente chrétienne.

Confondus, les deux esprits malveillants se retirèrent mais enjoignirent à la restauratrice de garder le silence sur leur échange sous peine de graves ennuis. Ce que fit cette dernière.

Lire aussi : Château d’eau de Bè : des troubles annoncés dans la relance du réseau d’eau

Au lendemain d’un échange téléphonique entre la dame et les réfugiés suédois il y a quelques jours, les malfrats réapparaissent et informent la dame du contenu des échanges qu’elle venait d’avoir avec nos illustres réfugiés, lui faisant savoir qu’elle est placée sur écoute et qu’elle a trahi la clause de discrétion. La sanction en est des voies de fait sur elle à son retour de travail le 05 septembre 2021, et elle n’eut la vie sauve qu’avec l’intervention des forces de police ghanéennes.

Sa vie, sérieusement menacée, elle est donc placée sous contrôle des autorités du pays qui recherchent activement les deux malfrats.

C’est dans ce contexte que fut troublée depuis le 11 septembre dernier, à Stockholm, la tranquillité du Patriarche et de son assistant par l’entremise d’une autre branche de ces malfrats. Les autorités du pays d’accueil furent saisies et ont mis en place des dispositions sécuritaires préventives. Qu’elles en soient remerciées !

Dans le même temps, un des frères de la restauratrice résidant au Togo fut lâchement tabassé le 18 septembre 2021 par des inconnus en pantalons treillis et chaussures « rangers » à bord d’un véhicule de police, qui après lui avoir reproché d’encourager sa sœur à divulguer le secret du projet d’empoisonnement échoué du Patriarche, lui ont arraché son portable. Ce dernier actuellement en fuite, a dû se réfugier dans un pays voisin.

Lire aussi : Coronavirus au Togo: le reflux du nombre de malades sous traitement

C’est le lieu de remercier les autorités du Ghana et de la Suède et les organisations humanitaires et de défense des droits de l’Homme pour leur réaction rapide pour éviter la perte de vies humaines.

La CIDMK demande aux autorités ghanéennes de renforcer la protection de la jeune dame pour préserver sa vie.

La CIDMK demande aux autorités togolaises de tout mettre en œuvre pour découvrir ceux qui ont exercé des voies de fait à titre de représailles contre le jeune frère de la dame menacée et leur faire subir la rigueur de la loi.

La CIDMK en appelle à la mobilisation générale du Peuple togolais pour le triomphe de la révolution électorale et pacifique du 22 février 2020 afin de mettre fin au calvaire de toute la Nation et qui justifie l’intrépide combat patriotique du Patriarche, de son assistant aussi bien que du Président légitime du Togo, SE Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo et des Patriotes qui subissent actuellement les affres de l’exil.

La CIDMK en appelle à un sursaut patriotique et républicain de tous, et invite les diasporas togolaise et africaine à prendre part massivement le 16 octobre 2021 à la Rencontre citoyenne et patriotique de Paris à l’Hôtel Concorde sis au 40, rue du Commandant Réné Mouchotte – 75014 Paris, accessible par métro avec les lignes 4, 6 et 13, Station Montparnasse.

BATISSEURS D’AMOUR, REPONDONS TOUS AU DEVOIR DE VERITE POUR LA LIBERATION NATIONALE DU TOGO !

Pôle Presse

Avec iciLome

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.