[ALERTE]: le gouvernement previent les populations sur les risques d’innondation

976

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 04 septembre 2019, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile alerte les populations riveraines du fleuve Mono des risques d’inondation.

Lire aussi:Inondations : ces morts qui révèlent la vérité sur Faure Gnassingbé

Selon le Général Yark Damehame, les localités à proximité du fleuve Mono
courent des risques d’inondation en raison des déversements d’eau
inopinés causés par l’arrivée de gros débit d’eau dans le réservoir du
barrage hydroélectrique de Nangbéto par le fleuve Mono.

« Les
mois de septembre et d’octobre enregistrent des pluies diluviennes dans
la partie Septentrionale du Togo entrainant l’arrivée de gros débits
d’eau dans le réservoir du barrage hydroélectrique de Nangbéto par le
fleuve Mono. Les situations du trop plein de réservoir pourraient dès
lors occasionner des déversements inopinés. L’effet conjugué de ces
déversements et des pluies diluviennes de la petite saison pluvieuse qui
vient de démarrer dans la partie méridionale, pourrait entrainer des
inondations dans les localités riveraines, en aval du fleuve », indique
le communiqué.

Le document souligne également qu’afin de minimiser l’impact des inondations et ses corollaires sur les populations exposées, l’autorité invite donc tous les acteurs des plateformes nationale, régionales et locales de réduction des risques de catastrophes impliqués dans l’animation du système national de prévention et d’alerte précoce à une surveillance et une veille permanentes.

Lire aussi:Inondations et lots de victimes: l’inquiétude monte à Lomé

En tant que Président de la plateforme nationale de réduction des
risques de catastrophes, le ministre exhorte l’ensemble de la
population, notamment celles des zones à risques d’inondation ainsi que
les usagers du fleuve Mono au sens de responsabilité, à la prudence et à
la vigilance.

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here