Agbodrafo : La désignation du chef canton au cœur d’une vive tension entre deux clans

266
Agbodrafo : La désignation du chef canton au cœur d’une vive tension entre deux clans

Les choses risquent de prendre une autre tournure si rien n’est fait pour apaiser les esprits des deux clans qui se disputent le trône royal depuis la mort d’Aholou Sèdo Assiakoley V, le dernier chef canton d’Agbodrafo.

Les descendants issues de la famille royale du 1er roi, John Messanh se sont lancés dans une guerre de communication contre l’autre clan qui a voulu médiatiser, à l’endroit des fils et filles du milieu ainsi que ses ressortissants, la désignation d’un nouveau chef traditionnel pour le canton d’Agbodrafo.

N’étant pas d’accord avec ces derniers, les descendants du roi Messanh ont réagi par la même occasion en dénonçant le mode de désignation du nouveau chef. Selon eux, « le mode de désignation ne répond pas aux règles qui régissent la chefferie traditionnelle d’Agbodrafo ».

« Depuis quelques heures, une image accompagnée d’un message vocal circule sur les réseaux sociaux, présentant un monsieur comme « futur roi » d’Agbodrafo assis au milieu du « régent » et Assafotsè. Agbodrafo ne dispose pas de régent depuis le décès du roi Assiakoley V, mais plutôt de 5 membres créés par arrêté ministériel », a indiqué le clan Messanh.

Et de poursuivre : « La désignation du roi à Agbodrafo n’est pas une affaire de toute la communauté, mais de la famille royale et en particulier, des descendants du 1er roi, John Mensah. Le message qui fait le tour des réseaux sociaux n’est que l’imagination sordide d’un groupuscule dont les intentions ne sont qu’à semer la zizanie, à diviser la famille royale, ainsi que les fils et filles d’Agbodrafo, à troubler la quiétude qui règne dans le canton ».

On apprend par ailleurs qu’un nommé Robert Dotsè Mensah, issue de la lignée du roi Messanh aurait été déjà désigné au titre de futur roi et chef canton d’Agbodrafo, relativement aux us et coutumes de la famille royale. Et le clan en question est en attente du décret de reconnaissance depuis plus de 2 ans maintenant.

Les pro-Messanh ont lancé un vibrant appel à toute la population et aux ressortissants d’Agbodrafo, de prendre la vraie mesure des choses, de ne pas se laisser distraire et d’attendre seulement le décret du vrai roi dont le dossier se trouve déjà au MATDCL (Ministère de l’Administration territoriale de la Décentralisation et des Collectivités Locales).

Pour l’heure, aucune réaction de l’autre clan n’a été signalée à l’encontre de l’appel lancé à la population et aux ressortissants du canton d’Agbodrafo visant la non-reconnaissance du roi désigné par l’autre clan.

Nous y reviendrons !

Nicolas

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here