Affaire PETROLE-CSFPPP: quand la nouvelle parution de l’Alternative révèle un flot de documents [Photos]

A quelques heures du verdict du procès qui l’oppose à Fabrice Adjakly, L’Alternative parue ce mardi 3 novembre 2020, fait de nouvelles révélations sur le pétrolegate. Plusieurs comptes bancaires et des DAT sont publiés dans la parution du jour. 

Lire aussi:Affaire PETROLE-CSFPPP: quand le rapport provisoire accable déjà Legzim-Balouki et Ahoomey-Zunu

Dans ce flot de documents, un, spécialement, attire l’attention des lecteurs. Il s’agit d’un compte séquestre de la société Management Hydrocarbure dont le père et le fils Adjakly sont propriétaires, qui a viré du 30 mai 2014 au 10 juillet 2015, 567 620 000 FCFA à Mme Bernadette Legzim Balouki alors ministre du Commerce. C’était à travers 5 virements que ces fonds sont mis à disposition de la ministre qui les a touchés en espèces. 

Qu’est-ce qui justifie le fait que les Adjakly, en une seule année, puissent mettre à disposition d’une ministre qui est leur supérieure hiérarchique au niveau du CSFPPP, autant d’argent. D’où viennent ces fonds ? Mme Leguezim a passé plus de 6 ans au ministère du Commerce depuis son entrée au gouvernement le 31 juillet 2012 et elle a couvert, selon les informations, les plus grandes malversations des Adjakli. Elle a bénéficié de leur part, voiture de luxe, bijoux, maison à Kegué et autres. 

On apprend que les enfants de l’ex-ministre du Commerce vivent en France à Nice sur la Côte d’Azur. Le scandale pétrolegate révélé par le confrère L’Alternative n’a pas fini de livrer tous ses secrets et l’ensemble du pays est de plus en plus emballé par le dossier. 

Reste à savoir si pour une fois, Faure Gnassingbé va prendre ses responsabilités, maintenant qu’un audit conduit par les experts du Trésor et des Finances confirme les révélations du journal et qu’on apprend que les fonds détournés dépassent largement les 500 milliards de FCFA.

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.