Affaire Pascal Bodjona : La Cour Suprême autorise un débat contradictoire

627

Image togotribune.com

Une nouvelle « réunion judiciaire » a réuni l’ancien ministre de l’administration territoriale, Pascal Bodjona et la partie dans l’affaire d’escroquerie internationale ce jeudi 17 mai 2018. A l’issue de la rencontre, la cour suprême vient de prendre une décision capitale : les deux parties s’affronteront au cours d’un procès.

« La cour d’appel vient de renvoyer l’affaire « sine die » et ordonne au greffier en chef d’épuiser toute la procédure de mise en état » a rapporté Me Abi Tchessa. Cette information atteste que la  Cour Suprême vient de faire droit à Pascal Bodjona.

En effet, dans son verdict rendu ce jeudi matin, la Cour Suprême a estimé que les droits de la défense avaient été « violés » dans la procédure qui a conduit à l’enrôlement du dossier de Pascal Bodjona le 19 avril dernier. En conséquence elle a  « ordonné le renvoi sine die du dossier jusqu’à épuisement des procédures de mise en état ». En de termes courants, cette décision signifie que  le dossier est renvoyé en instruction devant la cour suprême pour permettre à toutes les parties de faire valoir leur arguments et respecter ainsi le principe  du débat contradictoire.

Dans l’arène juridique, cette disposition représente  un grand pas pour un accusé. Par conséquent, la  cour ne pourra trancher sur le fond du dossier qu’après que toutes les parties aient suffisamment fait valoir leurs arguments respectifs. Pour l’heure aucune date n’a été fixée pour le procès.

Les prochains jours seront déterminants pour la liberté de Pascal Bodjona qui a passé environ 25 mois de détention dans le cadre de cette affaire.

 

 

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here