Affaire d’insurrection armée : Les Forces démocratiques apportent leur soutien au PNP

283

Les Forces démocratiques réunies autour de Mgr Philippe Kpodzro désapprouvent la manière dont le régime tente d’impliquer le Parti National Panafricain (PNP) dans la fameuse affaire d’insurrection armée, avec des machettes rouillées, des gourdins, des lance-pierres, des talismans…

Dans un communiqué rendu public hier, les Forces démocratiques réunies autour de Mgr Kpodzro ont exprimé leur doute sur cette affaire d’insurrection armée dont seules les autorités togolaises connaissent les tenants et les aboutissants.

« Il est difficile de croire que ces personnes arrêtées et montrées avec des machettes, des couteaux et des talismans puissent tenter de s’attaquer aux forces de l’ordre lourdement armées. De plus, les autorités togolaises les rendent responsables des actes de violences qui auraient été perpétrés contre des militaires dans la nuit du 23 novembre 2019. Quel crédit peut-on accorder aux allégations des autorités en charge de la sécurité lorsqu’elles ne rendent jamais compte des enquêtes qu’elles ouvrent sur les crimes graves qui endeuillent les citoyens ? Qui peut encore croire aux autorités ayant présenté Mohamed Loum comme principal auteur des incendies des marchés en lui demandant d’accuser les opposants, alors qu’elles sont elles-mêmes les auteurs de ces drames ? », se demandent les Forces Démocratiques.

Ces dernières trouvent anormale et inadmissible que les autorités togolaises tentent d’établir le lien entre les présumés auteurs de cette fameuse insurrection armée et le Parti National Panafricain de Tikpi Atchadam.

Par ailleurs, les Forces démocratiques dénoncent le harcèlement dont fait l’objet les responsables et les militants du PNP et demandent aux autorités togolaises de le faire « cesser immédiatement ».

Suivez plutôt !

Godfrey Akpa-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.