Affaire des incendies des marchés : Mohamed Loum aussi est libre 22 février 2018

Affaire des incendies des marchés : Mohamed Loum aussi est libre                                                                             22 février 2018
Mohamed Loum (jeune homme en casquette)

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Présenté comme principal cerveau de l’affaire des marchés de Kara et de Lomé, Toussaint Tomety alias Mouhamed Loum, puisque c’est de lui il s’agit, a été aussi libéré hier avec les autres détenus.

Ce jeune, autrefois aperçu dans les manifestations de l’opposition, a été présenté avec d’autres personnes à la presse dans les locaux de la gendarmerie nationale au lendemain des incendies des marchés. Dans ses propos, ce dernier a fait des déclarations accusant les responsables de l’opposition. Des déclarations qui ont conduit à des arrestations et inculpations.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Contre toute attente, le présumé cerveau de l’affaire a de nouveau lancé de le pavé dans la marre en révélant les noms de dignitaires entre autres Ingrid Awadé, Félix Katanga, Djimon Oré, Yark Damehane, Abass Bonfoh, Charles Debbasch, qui l’auraient manipulé après avoir organisé eux-mêmes les incendies des marchés.

Détenu à la prison civile de Lomé, Toussaint Tomety a été transféré au centre de détention de Kara où il aurait vécu les pires moments de sa vie. Il n’a pas manqué d’enregistrer une vidéo depuis sa cellule à Kara, baignant dans son sang.
« Je dormais quand ils sont rentrés dans la cellule. Ils ont voulu commencer par me battre. N’eut été la détermination d’autres prisonniers qui sont intervenus en ma faveur, je ne sais pas où je serai aujourd’hui », avait-il confié.

Depuis hier, Mohamed Loum est devenu un homme libre grâce à la coalition de l’opposition qui a exigé la libération des détenus dans la nébuleuse affaire des incendies des marchés.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.