Affaire de corruption à la NSCT : Plusieurs agents sous les verrous

557
Togo

L’affaire fait de grands bruits à Lomé. Les médias en parlent. Il y a un grand malaise au sein de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT). Les informations font état d’une malversation financière qui fait l’objet d’une enquête au sein de la boîte. Plusieurs agents sont déjà interpellés.

28 millions de francs CFA auraient été retrouvés au domicile d’un haut cadre de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) lors d’une perquisition. Selon l’information rapportée par le confrère ‘La Nouvelle Tribune’, d’après un audit portant sur l’exercice 2014, « des malversations financières majeures » ébranle la société.

Le communiqué du Conseil des ministres rendu public mercredi dernier, indique que « les ministres chargés de l’Economie et des Finances, de l’Agriculture et de la Justice ont rendu compte au Conseil des ministres, de l’état d’avancement du dossier relatif à la gestion financière de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo, ainsi que les mesures prises pour rassurer les producteurs ».

Le Conseil des ministres n’a plus donné de détails sur ce qu’il en est exactement. Mais des investigations, il ressort que c’est un dossier plus lourd que ce qu’on aurait pensé. Et beaucoup de têtes tombent.

La Nouvelle tribune en déduit que « c’est une affaire des plus rocambolesques ». « Une perquisition menée au domicile d’un haut cadre de la NSCT a permis aux services de la gendarmerie et de la brigade anti-corruption de mettre la main sur la somme de 28 millions FCFA », a mentionné le confrère dans sa parution de cette semaine.

Il précise qu’au total sept personnes dont d’anciens hauts cadres de ladite société, sont déjà interpellées et gardées à la gendarmerie de Lomé. Les arrestations pourraient se poursuivre dans les prochains jours, l’enquête n’ayant pas été bouclée. A en croire les indiscrétions, cette nouvelle a créé une panique totale au sein de la société, ce qui donne place à une incertitude dans les perspectifs de cette filière au Togo.

Il est connu de tous que la Nouvelle société cotonnière du Togo, est une société qui renaquit des cendres de la Société togolaise du coton (SOTOCO), qui avait lui aussi été ébranlé par une gestion calamiteuse.

La NSCT a pour mission de donner un nouveau souffle à la filière du coton qui constitue la première culture industrielle du Togo, et de faire de lui un moyen de contribution au PIB.

Les perspectives de cette société est de pouvoir atteindre en 2022 un record de 200.000 tonnes de coton-graine, soit 95% de premier choix, avec un rendement moyen de 1600 kg/ha et produire plus 85% de coton fibre de qualité de tête.

Rappelons que la production du coton a connu pas mal de progrès avec la NSCT, notamment 28.000 tonnes de coton-graine en 2009-2010, contre 77.850 tonnes en 2013-2014, 81.000 tonnes 2015-2016, et 117.000 tonnes en 2017-2018.

Nicolas

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here