Affaire de chansons censurées : Koffi Olomide remis en liberté après son interpellation


L’artiste musicien Koffi Olomidé “a été interpellé ce mercredi à la suite d’un mandat d’amener qui a été décerné par le magistrat instructeur”, confirme son avocat qui précise aussi qu’après avoir été entendu, “l’artiste est chez lui à la maison”.

Me Tony Mwaba explique que “la Commission nationale de censure des chansons et spectacles [reproche à Koffi Olomide le fait d’avoir] présenté au public et diffusé dans les médias, sans l’autorisation de la censure“, huit de ses chansons, rapportent les médias locaux.

Me Tony Mwaba indique que “le magistrat a estimé qu’il fallait le laisser rentrer parce que les faits ne sont pas aussi graves et ne nécessitent pas une détention. Le temps que nous puissions suivre le dossier tranquillement pour voir ce qu’on lui reproche exactement”.

Me Tony Mwaba dénonce le fait que son client “a été interpellé avec une brutalité comme si on capturait un terroriste. Les agents ont même escaladé le mur”.

La semaine dernière, rappelons-le, la Commission nationale a interdit de diffusion et de présentation au public les chansons “Élégance, La femme de quelqu’un, Pipipi, Jour de joie, Ba esclaves, Alidor, Tata Ngwasuma et Tata Mobimba.

La Commission nationale de censure a déploré également “un manque de civisme et de considération de la part de l’artiste qui, malgré diverses invitations, n’a pas répondu ni personne pour lui”.

Avec Congo Synthèse

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.