Adébayor au secours d’Agassa

Après la défaite du Togo contre le Maroc (1-3), certains énergumènes ont tenté de vandaliser la maison du gardien Kossi Agassa sise à Adakpamé. N’eût été l’intervention des éléments des forces de l’ordre, ils auraient pu atteindre leur but.

Ce comportement de pseudo supporters a été unanimement condamné et les forces de l’ordre disent avoir mis la main sur trois des individus qui ont voulu s’en prendre aux biens du joueur.

Emmanuel Adébayor n’est pas resté du reste pour rappeler le rôle important que l’ancien portier de l’Etoile Filante de Lomé a joué pour son pays sur le terrain de football.

« C’est très dur. Ce qui est arrivé à Agassa, c’était dommage. Avant le match, je me suis posé beaucoup de questions. Par exemple, s’il arrivait que je loupe un penalty, qu’est-ce qui pouvait m’arriver. C’est dommage. Les Togolais ont trop vite oublié ce qu’Agassa a fait pour le pays », s’est indigné le capitaine des Eperviers au micro d’africatopsports.

Selon lui, le gardien de la sélection nationale « a fait beaucoup de sacrifices et aujourd’hui le traiter comme un vaurien, c’est dur mentalement et moralement. Il ne mérite pas ça ».

« Ça nous a mis un coup au moral. Les cadres de la sélection pouvaient encore gérer. Mais il y avait des jeunes dans cette équipe et ils se sont posés des questions. Qu’est-ce qui pouvait leur arriver s’ils loupaient une occasion? Est-ce que les gens vont brûler leurs maisons, etc. Franchement, le football n’a pas besoin de ça », a fustigé Emmanuel Adébayor.

Kossi Agassa n’a pu jouer le troisième match de poule contre la RDC, son moral étant sapé par cet acte d’un autre siècle.

A.H.

icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.