« À UNIR, nous sommes très disciplinés »

Publicités

Ils reprennent à leur sauce le mot « discipline ». Ils en usent, en abusent même. Ils en font même le mantra de leur parti politique. Qui n’a jamais entendu des militants d’Union pour la république (UNIR) marteler à
l’envi le fameux « À UNIR, nous sommes très disciplinés » ? On a tellement entendu cette phrase toute faite, qu’on en a les oreilles rebattues.

Lire aussi:Boycotte de la CNAP: à UNIR, grosse colère contre Jean Pierre Fabre

Le 9 juillet dernier, Kamal Adjayi, militant unir et maire du Golfe 3, l’un des invités d’une émission de la place, n’a pas manqué de marcher dans les pas de ses congénères estampillés UNIR (Union pour la République). L’homme semblait tenir à honneur de faire de la discipline le maître-mot de ce parti créé en 2012 par Faure Gnassingbé. Alors oui, que vous importe, UNIR est un parti discipliné ! Tenez-vous-le pour dit, et qu’on n’y revienne plus. Mais Alfred Sauvy le plus grand démographe français, ne disait-il pas que « Les chiffres
sont de petits êtres fragiles, qui, si on les torture, disent tout ce que vous voulez » ? Il en est des statistiques comme de la discipline à la UNIR.

Publicités

Le mot « discipline », à trop l’avoir torturé, est devenu un yo-yo entre les mains de ses partisans. À moins d’oublier la définition de ce terme, il nous faut faire remarquer au sieur Kamal Adjayi et Compagnie que la discipline est la règle de conduite commune aux membres d’un corps, d’une collectivité ; obéissance à cette règle. Cela suppose une contenance envers soi et les autres, une dignité. En d’autres termes, c’est la rigueur, le respect des règles. Il faut avoir la mémoire courte pour soutenir qu’à UNIR, la discipline est la chose la mieux partagée. Prenons seulement la dernière élection présidentielle, et jugeons de la façon dont des militants qui se réclament d’UNIR, ont littéralement empêché les responsables de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de tenir leurs meetings.

Publicités


Lire aussi:Baraque UNIR obligatoire: le maire Aboka encore dans ses basses œuvres

À Bassar, Sotouboua, pour ne citer que ces deux villes-là, que de scènes déplorables, que d’indiscipline notoire ! La dernière réunion organisée en juin dernier par l’ANC à Datcha a été troublée par des hommes
« très disciplinés » d’UNIR arrivés en mission commandée. Il n’y a qu’à voir comment les militants « très disciplinés » UNIR ont foutu le dawa lors d’une réunion qui se voulait bon enfant. C’est regrettable que les membres de ce parti ne traduisent pas dans les faits leurs paroles.

Source: Journal “Le Correcteur” N°997

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.