A la PIA, un “atout majeur pour l’industrie textile” se met progressivement en place

A la PIA, un “atout majeur pour l’industrie textile” se met progressivement en place

(Togo Officiel) – Après le port sec et récemment les aires réservées aux société de fabrication et d’assemblage, la Plateforme Industrielle d’Adétikopé (PIA) poursuit son déploiement logistique. Un parc textile se met progressivement en place, dans le sillage de l’ambition de la plateforme de créer des chaînes à haute valeur ajoutée dans le secteur.

Lancé depuis juin, ce parc (qui est toujours en phase d’opérationnalisation), vise à terme la transformation de l’industrie textile nationale, grâce à une augmentation considérable du volume d’exportation des produits textiles finis.

De l’avis de l’organisme britannique d’analyses économiques, Oxford Business Group, “l’ouverture de ce parc est un atout majeur pour le développement de l’industrie textile” au Togo. Selon les projections, environ 56 000 tonnes de fibres de coton, d’une valeur de 73 millions $ (41 milliards FCFA) devraient être convertis en produits finis d’une valeur de 1,5 milliards $ (845 milliards FCFA). L’infrastructure devrait ainsi contribuer jusqu’à 21% du PIB national.

L’apport du parc textile devrait également être considérable sur le plan de l’employabilité. En effet, l’infrastructure devrait employer au moins directement jusqu’à 20 000 personnes, à pleine activité.

Les premiers investisseurs s’installent

En attendant, les premiers investisseurs se manifestent. Il y a quelques jours, la PIA a enregistré l’arrivée de Togo Clothing Company (TCC), une entreprise indienne spécialisée dans la confection.

La société, portée par le spécialiste du textile ITCRmg, a annoncé son intention d’apporter son expertise dans le secteur, notamment au niveau de la fabrication et le commerce de vêtements. Une “étape importante”, saluée par le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya.

La structure ne cache pas ses ambitions, et compte générer quelque 23 milliards FCFA de valeur à l’exportation par an et créer 2000 emplois directs. Ce qui doit permettre, indiquent ses responsables, de “positionner le Togo comme une plaque tournante régionale de l’industrie textile”. Le début de son exploitation est annoncé pour mai 2022.

Lire aussi

La PIA se propose d’acheter les bois de teck auprès des exploitants forestiers

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.