À 14 ans, il livre à sa confrérie de sorciers sa mère ; ses parents le convoquent à la justice

90


À Logoualé, à Ouest de la Côte d’Ivoire, une mère a payé le lourd prix de la pratique de la sorcellerie de son fils.

Comme relaté à Koaci par des témoins sur place, Verlaine Louis Tokpa, jeune sorcier de 14 ans a livré sa mère à sa confrérie de sorciers.

Passé maître dans l’art de la pratique de la sorcellerie, le jeune, membre d’une famille de neuf (9) enfants, qui a hérité de cette pratique de son grand-père, est réputé comme étant l’un des « seigneurs de la sorcellerie »,  aussi bien qu’à Gbangbegouine-Yati, son village paternel qu’à Gouelé, son village maternel, dans la sous-préfecture de Logoualé.

Pour rembourser un crédit de chair humaine contracté, le jeune de 14 ans va décider de livrer sa mère.

Un bouton incurable sous forme de tumeur va pousser sur la joue droite de sa mère Hélène Daho Klé.

Le jeune homme qui niait tout en bloc, sera soumis à des épreuves de détection de sorcier et va passer ensuite reconnaitre les faits après que son père, Dénis Gué Tokpa, ait fait le tour des hôpitaux et de nombreux tradipraticiens avec sa femme, sans succès.

Étant derrière la maladie mystérieuse de sa mère, Verlaine Tokpa Louis, élève au cours élémentaire première année (CE1), passant aux aveux, va saigner abondamment du nez et avouer sous l’impulsion d’un autre guérisseur de Bondoukou, sollicité par son père, qu’il a livré à sa confrérie sa mère.

Estomaqués, ses parents ont porté plainte contre lui auprès du procureur de la république du tribunal de première instance de Man. Il sera dans les prochains jours jugé pour les faits qui lui sont reprochés.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here