6 ans du FNFI : une dizaine de produits et une reconnaissance internationale

6 ans du FNFI : une dizaine de produits et une reconnaissance internationale

(Togo Officiel) – Lancé officiellement en Janvier 2014 par le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé, le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) boucle ses six (06) années au service de l’inclusion socioéconomique des femmes et des jeunes. En six ans d’activités, le Fonds mis en place pour offrir des services inclusifs aux citoyens exclus du système financier et économique national, affiche des résultats probants et impacte considérablement les populations.

10 produits lancés et un million de bénéficiaires

Au total, 10 produits exactement ont été mis en route par l’institution. Du plus connu, APSEF (Accès des pauvres aux services financiers) aux derniers-nés KIFFE et NKODEDE, en passant par AGRISEF (pour les agriculteurs), AJSEF (pour les jeunes) ou PAF (pour la formalisation), ces produits prennent en compte les diverses couches de la population.

13785 in 1 06 ans ocbdocx

Ainsi à ce jour, plus d’un million de Togolais ont été financés pour des activités génératrices de revenus (AGR) sur toute l’étendue du territoire (95% des villages touchés notamment), le tout pour un volume total de crédits accordés de plus de 87 milliards FCFA. Autres signes marquants de l’adhésion des populations, les performances de remboursement « nettement au-delà de celles des banques » (avec un taux moyen qui s’établit à 95%), et le nombre sans cesse croissant des adhérents (près de 36 000 nouveaux en 2019). Une vingtaine d’institutions de microfinances sont en outre partenaires du FNFI.

De la microfinance à la banque classique

C’est le nouveau pari du Fonds, matérialisé par le lancement récent de 02 nouveaux produits, le Kit de Financement Formation Entrepreneuriat (KIFFE) et NKODEDE (Progrès en langue locale). Les deux outils, destinés respectivement aux jeunes apprentis en fin de formation et aux bénéficiaires des premiers produits du FNFI désireux de renforcer davantage et accroitre leurs AGR, concrétisent la consolidation de l’inclusion au Togo, avec le passage de la microfinance à la banque classique. Une première dans la sous-région.

En effet, en partenariat avec Orabank, le FNFI permet à ces derniers, à travers ces produits, de bénéficier de jusqu’à 5 millions FCFA pour des investissements de taille plus grande. « Ces deux catégories de bénéficiaires constituent en réalité des cibles qui auront pleinement leur rôle à jouer en termes de créations d’emplois dans le cadre du PND », explique à ce sujet la Secrétaire d’Etat à l’inclusion financière et au secteur informel, Mazamesso Assih.

Un modèle reconnu à l’international

Les échos de cette politique d’inclusion initiée par le Chef de l’Etat s’exportent et incitent d’autres pays à tenter l’aventure de l’inclusion. C’est notamment le cas du Gabon et du Burundi, qui ont envoyé à Lomé au cours de l’année dernière, des missions pour s’imprégner de l’expérience togolaise.

13785 in 2 06 ans ocbdocx

Le modèle d’autonomisation de la femme togolaise à travers le Fonds a été salué aux Nations Unies, et la BCEAO a loué les efforts du Togo au vu des données montrant l’explosion du taux d’inclusion financière dans le pays (45% de la population âgée de plus de 15 ans a accès aux institutions financières en 2018, en hausse de 44%, et un taux de bancarisation élargi en 1ère position dans l’Uemoa).

Enfin, au rang des partenaires techniques et financiers de la cheville ouvrière de l’inclusion financière au Togo, on compte la BCEAO, la BOAD, la Banque Mondiale ou la BAD.

Pour le gouvernement, le cap est mis désormais sur la pérennisation du mécanisme avec notamment l’adoption à venir d’un nouveau schéma directeur, en ligne avec le Plan National de Développement (PND 2018-2022).

Lire aussi:

Le FNFI passe le cap du million de bénéficiaires

Au Togo, la microfinance a le vent en poupe

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.