22 décès dans l’opération entonnoir

176

De nombreuses victimes. C’est le revers de l’Opération entonnoir initiée par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile pour traquer les revendeurs du carburant illicite, communément appelé « boudè ». L’opération tue plus qu’elle ne résout le problème.

L’Opération entonnoir fait 22 morts. C’est le chiffre avancé par les autorités compétentes. En effet, depuis sa création, cette unité poursuit les revendeurs du carburant illicite. Parfois, ces derniers succombent dans des circonstances créées par des bavures policières.

La méthode utilisée jusque-là fait plus de victimes à Nyékonakpoè, Aného, Kégué, Dalavé…que ne solutionne le phénomène. Au même moment, le nombre de ces revendeurs augmente. Preuve que la répression n’est nullement le remède.

Plus on brutalise, plus les gens trouvent les moyens de faire leur commerce, certes illicite, mais nécessaire pour leur survie. Surtout qu’au Togo, manger est un défi à relever quotidiennement par une grande partie de la population.

A.H.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here