2017-2018: Une si longue année scolaire avec des vacances si courtes

61


Cette année au Togo, les apprenants sont soumis à un marathon qui ne dit pas son nom. Après avoir surmonté les sombres moments des grèves de leurs enseignants et les stress des examens de fin d’année, ces écoliers togolais n’auront seulement que 30 jours pour se reposer. Et pourtant, l’année scolaire 2017-2018 a été l’une des plus longues.

Démarrée depuis lundi 02 octobre 2017, l’année scolaire ne prendra fin que ce 24 aout 2018. Et ce, à cause des multiples grèves des enseignants qui ne réclamaient que de meilleures conditions de vie et de travail, notamment leur statut particulier. Il a fallu plusieurs mois de grèves intempestives avant que le gouvernement sorte de son dilatoire, et ne finisse par calmer les esprits, en signant un protocole d’accord avec les syndicats des enseignants.

Pour sauver l’année scolaire fortement perturbée depuis la rentrée par des mouvements récurrents de grèves, le gouvernement n’a trouvé mieux que de procéder à un réaménagement du calendrier scolaire, un redécoupage pour rattraper le temps perdu. Conséquence, la fin de l’année scolaire initialement prévue en juillet a été rallongée jusqu’au 24 août prochain. Et la rentrée prochaine est fixée au 24 septembre 2018. Soit 30 jours de vacances.

Visiblement cette année, les apprenants togolais n’auront pas assez de temps pour se reposer et profiter des périodes des grandes vacances. Devant cette situation, les cours des vacances généralement organisés par les enseignants (et qui durent 30 jours), ne seront plus possible.

Il faut dire que les élèves sont les premières victimes des multiples grèves ayant émaillé l’année scolaire 2017-2018. Les résultats du Brevet d’Études du premier Cycle (BEPC) illustrent déjà le tableau. Un taux de réussite évalué à 55,40%, contre plus de 63 % en 2017. Soit une baisse 8% par rapport aux résultats de l’année dernière.

Après la signature du protocole d’accord avec les syndicats des enseignants, l’on espère bien que le gouvernement fera le nécessaire pour que l’année scolaire 2018-2019 ne subisse pas le même sort.

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here